Flash-infoInternationalla une

Ahmed Salem :”La Mauritanie est devenu un espace de transit du cannabis marocain vers les pays africains”

Le journaliste spécialisé dans les affaires de sécurité mauritaniennes, Ali Ahmed Salem, a confirmé que «le cannabis marocain reste le prochain danger du nord». Dans un entretien accordé au site web du Sahara occidental 24, le journaliste  a affirmé que le Marco utilise la Mauritanie comme pays transite , pour que les camions marocain de cannabis atteint les pays africains, ces dernières années.

“De centaines de camions transportant de marchandises marocains qui traversent quotidiennement le territoire mauritanien par le passage de Guerguerat en le Sahara Occidental, professionnellement, devenu un défi sécuritaire, social et même politique”.

” La Mauritanie est récemment passée d’un centre de transit pour les trafiquants de drogue d’Amérique du Sud vers l’Europe à une destination pour les trafiquants de drogue marocains”.

  1. Ali Ahmed Salem a révélé: «Selon de nombreuses organisations de la société civile mauritanienne, actives dans le contrôle des drogues, le phénomène de la propagation du haschich marocain en Mauritanie est devenu ces dernières années un phénomène inquiétant, menaçant la société dans son ensemble pour ses répercussions dangereuses sur le comportement et la santé de la société. Ces organisations ont appelé, à plusieurs reprises, le gouvernement à prendre ses responsabilités, à arrêter la contrebande de haschich marocain dans le pays.

L’expert des affaires de sécurité mauritaniennes a souligné que “les observateurs et observateurs des affaires de sécurité en Mauritanie estiment que les dangers de la contrebande de drogues marocaines vers la Mauritanie et à travers son territoire sont devenus un problème central menaçant l’économie nationale et la paix sociale en raison de l’utilisation généralisée de la drogue marocaine vers la Mauritanie et à travers son territoire.

Répondant à une question liée aux efforts des autorités mauritaniennes pour arrêter les poisons marocains traversant les zones occupées du Sahara occidental vers le continent africain, M. Ali Ahmed Salem a déclaré: «Les autorités mauritaniennes ont réussi à contrecarrer de nombreuses tentatives de contrebande de drogue. dans le pays au cours des quinze dernières années.

“En 2006, la police mauritanienne a réussi à trouver un bus marocain caché dans un quartier de la capitale Nouakchott avec plus d’une tonne de drogue à l’intérieur, et un certain nombre de Marocains et de Mauritaniens ont été arrêtés sous l’inculpation d’avoir amené cette cargaison en territoire mauritanien.

En mai 2017 ?ajoute l’expert mauritanien , “la gendarmerie mauritanienne du nord du pays a arrêté un camion de transport marocain et a confisqué environ 370 kilogrammes de haschich marocain, qui était en route pour la Mauritanie dans un camion de légumes, après avoir traversé la zone de Guergart au Sahara Occidental”.

De plus, en 2012, l’armée mauritanienne a contrecarré une tentative de contrebande d’une tonne et demie de haschich marocain au Sénégal dans un bateau à travers les eaux territoriales mauritaniennes.

Le journaliste, expert des affaires de sécurité mauritaniennes, a souligné dans sa déclaration au Sahara occidental 24, que “malgré le renforcement de la surveillance par les autorités mauritaniennes à tous les passages frontaliers et déjouant des dizaines de tentatives de contrebande, les gangs marocains de trafic de drogue cherchent toujours, par de nombreux moyens, à introduire de la drogue dans le pays. Cela rend dangereux s’il n’est pas confronté à de nouveaux moyens de combat” , a-t-il souligné.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer