Flash-infola uneNational

Benyahia Farida : « Les statistiques des marchés publics ne sont pas satisfaisantes »

Rencontre sur la « problématique de maturation des projets et leur impact sur les litiges des marchés publics »

Le Conseil d’Etat a organisé ce mercredi un colloque sous le thème « la problématique de la maturité des projets et son impact sur les litiges en matière de marchés publics », au niveau de l’Ecole supérieure de la magistrature à Tipasa.

En présence du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati, et des magistrats du Conseil d’Etat et des tribunaux administratifs et des représentants de différents organismes concernés, la présidente du Conseil d’Etat (CE) Benyahia Farida lors de son intervention a indiqué que « les statistiques des marchés publics résultant de l’immaturité des projets avant et après la passation de marchés ne sont pas satisfaisantes ».

Mme Benyahia a annoncé que « la moyenne annuelle du nombre d’affaires présentées devant le Conseil d’Etat, hors les tribunaux administratifs, est arrivée à 52% du total des affaires liées à des litiges en matière de marchés publics ».

L’intervenante a expliqué que le Conseil d’Etat a choisi cette problématique vu son importance sur le processus de passation de marchés et le processus des projets d’investissement, en particulier les plus importants. « Nous avons constaté une hausse significative du nombre des affaires à la passation des marchés publics renvoyés au Conseil d’État », a-t-elle expliqué.

En outre, la présidente du Conseil d’Etat (CE) a estimé que « ce constat est considéré comme un échec, pour atteindre l’objectif pour lequel les marchés publics ont été conclus, à savoir la  promotion et le développement de l’économie nationale ».

Dans ce contexte, Mme Farida Benyahia a noté que « le rôle administratif ne consiste pas seulement à régler les litiges, mais va au-delà pour orienter l’administration vers un comportement raisonnable et rationnel tout en respectant les lois ».

« À cet égard, nous devons diagnostiquer les problèmes de manière impartiale et objective, et cibler la diversification et l’innovation en partant du principe que l’objectif n’est pas de proposer uniquement des mesures immédiates, mais dans la profondeur de trouver des solutions audacieuses et constructives qui permettent un réel changement », a-telle souligné.

Mme Nadia Benyahia à la fin de son intervention, a appelé les participants au colloque de trouver des solutions qui garantissent le succès du pays dans le cadre du développement politique et durable.

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer