Flash-infoInternationalla une

L’OMS met en garde contre le vaccin contrefait qui circule sur le Web

Covid-19

L’Organisation mondiale de la santé(OMS)  a mis en garde contre la propagation des vaccins contrefaits et exhortant la population à se conformer aux programmes de vaccination gérés par les pouvoirs publics.

Le Directeur général de l’Organisation, Tedros Adhanom, a expliqué qu’il y a  des opérations de contrebande de vaccins anti-Covid-19, ainsi que des opérations de fraude par la réutilisation des emballages vides.

L’OMS est « consciente que des vaccins sont détournés et réintroduits dans la chaîne d’approvisionnement, sans garantie que la chaîne du froid ait été maintenue », a-t-il dit, ajoutant que « des vaccins contrefaits ont été vendus sur Internet, principalement sur le dark web ». Il a également été signalé que des « groupes criminels » réutilisaient des flacons de vaccin vides.

L’agence a notamment émis vendredi une alerte concernant une contrefaçon du vaccin BNT162b2, qui a été repérée au Mexique en février.

Il a appelé dans ce sens à ne pas acheter des vaccins en dehors des canaux officiels et gouvernementaux et à informer les autorités nationales ou l’organisation en cas de révélation de leurs promoteurs.

En outre, l’OMS a demandé d’urgence 10 millions de doses de vaccins pour 20 pays qui en sont toujours privés, en plein regain des contaminations au coronavirus dans le monde. Le système international Covax, que l’OMS co-pilote avec d’autres partenaires, “a immédiatement besoin de dix millions de doses” pour que “ces vingt pays puissent commencer à vacciner leurs agents de santé et personnes âgées dans les deux prochaines semaines”, a déclaré le directeur général de l’agence onusienne, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse.

“Il y a beaucoup de pays qui peuvent se permettre de donner des doses en perturbant peu leurs propres plans de vaccination”, a-t-il affirmé, reconnaissant qu’il s’agissait d’un “choix politique difficile”. Et de prévenir: “Dix millions de doses, ce n’est pas beaucoup et c’est loin d’être suffisant, mais c’est un début. Nous aurons besoin de centaines de millions de doses supplémentaires dans les mois à venir”.

“Il ne reste plus que 15 jours avant le 100ème jour de l’année, et 36 pays attendent toujours les vaccins pour pouvoir commencer à vacciner les agents de santé et les personnes âgées”, a-t-il relevé.

Sur ces 36 pays, seize devraient recevoir leurs premières doses dans les quinze prochains jours. Mais vingt autres pays “attendent” les vaccins. “Nous ne pouvons pas livrer des vaccins que nous n’avons pas”, a relevé le directeur général de l’agence onusienne.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer