Flash-infola uneNational

“Le vaccin Britannique “AstraZeneca” peut être acquis début février “

Benbouzid

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a déclaré que l’Algérie pourra recevoir  en mois de février prochain le premier lot de vaccins AstraZeneca et l’université d’Oxford.

Dans une interview accordée aujourd’hui samedi à  la chaîne de télévision « El Cherouk News », le Pr Benbouzid a fait savoir que les portes restent ouvertes pour l’acquisition de tous types de vaccins contre le coronavirus.

Il a ajouté que « l’Algérie a conclu depuis le mois d’aout plusieurs accords avec le COVAX pour recevoir  16 mille doses de vaccin pour 8 millions d’Algériens, l’objectif étant d’atteindre une couverture de 70 % de la population d’ici la fin de l’année ».

Le ministre, a annoncé que l’Algérie s’apprête à  la réception par l’Algérie d’un lot de vaccins anti covid-19 en provenance de la Chine “avant fin janvier courant”.

Benbouzid a confirmé que l’Algérie avait commencé à se préparer à la vaccination contre l’épidémie de Corona Covid 19 il y a 6 mois, soulignant que le secteur de la santé a une longue expérience dans le processus de vaccination contre diverses maladies, et que tout le personnel de santé est prêt .

En ce qui concerne la conservation du vaccin, le ministre a déclaré que le vaccin, qui nécessite un degré de conservation allant jusqu’à 70, nécessite des capacités spéciales.

Selon le premier responsable, il sera procédé en premier lieu, au stockage et à la conservation des vaccins au niveau de l’Institut Pasteur d’Alger, puis au choix d’un seul centre au niveau de chaque wilaya, lequel sera chargé de distribuer ces vaccins aux centres qui auront été préparés à effectuer l’opération de vaccination, une fois la quantité réceptionnée progressivement.

Pour ce qui est du nombre des centres ayant été préparés à cette opération, le directeur général des services de santé et des structures relevant du ministère de la Santé, a fait état de 8.000 centres de santé répartis à travers le pays, entre les polycliniques, les centres de santé de proximité et les salles de soins, des établissements qui , a-t-il ajouté ” jouissent d’une grande expérience en la matière”.

Il a fait état, par ailleurs, de la composition d’équipes médicales et paramédicales qui se chargeront de cette mission, tant sur le plan communicationnel notamment la sensibilisation des citoyens à l’importance de la vaccination que sur le plan médical s’agissant entre autres du suivi de tout effet secondaire pouvant surgir lors de l’opération.

S’agissant de la détermination des catégories ciblées par le vaccin, le ministre  a affirmé que cette mission a été dévolue aux directions locales de la Santé, citant entre autres catégories les personnes âgées, celles atteintes de maladies chroniques, et les catégories exerçant dans des secteurs stratégiques, les enfants, les femmes enceintes et les personnes allergiques étant exemptes de cette opération, a-t-elle précisé.

Insistant sur l’importance de la vaccination qualifiée de “seul moyen de briser la chaine de transmission et de propagation du virus”, plusieurs professeurs  ont la nécessité de la vaccination qui selon eux mettra fin à la propagation du virus (Covid-19).

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer