EconomieFlash-infola uneNational

La Fédération du commerce et du tourisme affiliée à l’UGTA annonce une grève de quatre jours

Commerce

La Fédération du commerce et du tourisme affiliée à l’UGTA, a annoncé une grève de quatre  jours pour la deuxième semaine, une initiative considérée comme un défi pour le ministre du Commerce Kamal Razig, en raison de son incapacité à répondre aux revendications des travailleurs selon le syndicat.

Dans le communiqué annonçant la grève, les travailleurs rappellent que le recours au débrayage intervient après l’échec des négociations entre le syndicat et le ministère de tutelle, bien que celui-ci ait reconnu la légitimité des revendications socioprofessionnelles portées par les travailleurs.

Le syndicat a déclaré dans un communiqué que, le débrayage a été suivi à 95%, à travers plusieurs wilayas.

“C’est une grève nationale de quatre jours des travailleurs du secteur du commerce,  a rapporté la fédération  dans son communiqué, avant d’enchaîner : “C’est une grève pour dire non à la marginalisation des travailleurs du secteur du commerce.

« Cette grève est une réponse à l’entêtement de la tutelle qui fait toujours la sourde oreille”. “Nous sommes marginalisés par le ministère qui refuse de prendre au sérieux nos revendications au sérieux”, lit-on-nous.

Le communiqué a ajouté que le syndicat national est obligé de reprendre la grève pour la deuxième semaine du 10 jusqu’au 13 janvier.

S’agissant des autres revendications, les travailleurs réclament, entre autres, la révision du statut particulier des corps spécifiques appartenant à l’administration du commerce, la révision du régime indemnitaire, l’application des promotions, ainsi que l’officialisation par décret de la prime relative à l’obligation de service. Outre ces revendications, ils réclament une prise en charge réelle de l’indemnité relative au fonds des revenus complémentaires.

Les manifestants tiennent aux revendications citées dans le communiqué du syndicat et menacent de durcir le ton en organisant d’autres actions de grève si leurs doléances ne sont pas prises en charge.

Rappelons que le ministère du Commerce a informé, dans un communiqué, les personnels du secteur affiliés à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et au Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP) que la grève prévue du 10 au 13 janvier “est temporairement suspendue sur décision de Justice”, affirmant que “les portes du dialogue sont ouvertes à tous les partenaires sociaux”.

“Le ministère du Commerce informe tous les personnels du secteur affiliés à l’UGTA et au SNAPAP que suite aux appels de grève, deux décisions de justice ont été rendues sous le n 20/807 et 20/806 du 31 décembre 2020 par le tribunal administratif de Bir Mourad Rais portant suspension temporaire de la grève qui avait été annoncée par les deux préavis de grève desdits syndicats pour les 3 et 4 et du 10 au 13 janvier 2021”, lit-on dans un communiqué publié sur la page Facebook du ministère.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer