EconomieFlash-infola une

La transition vers un nouveau modèle économique est une nécessité et non pas une option

Sami Agli

Le président de la Confédération Algérienne du Patronat Citoyen, Sami Agli, a déclaré aujourd’hui mercredi que la transition vers le nouveau modèle économique est devenue une nécessité, pas une option, pour relancer l’économie nationale.

L’invité de la radio chaîne 1, a expliqué que “la rencontre du Président de la République, Abdelmadjid  Tebboune, avec des représentants de Confédérations du patronat pour l’examen des questions relatives à la relance de l’économie nationale était très importante,” d’autant plus que “le Président de la République s’est adressé directement aux  représentants des confédérations”.

Concernant les directives données par le Président Tebboune, Sami Agli les a qualifiées de “très importantes” pour l’avancement du nouveau modèle économique et la manière dont toutes les forces contribuent au plan de relance économique, soulignant également que “le plan de relance économique n’est pas une option mais une obligation, et que chacun doit contribuer à son succès”.

Agli a ajouté que le Président Tebboune a donné aux représentants des confédérations du patronat plusieurs directives et identifié des priorités pour construire une industrie compétitive, une agriculture diversifiée et un secteur des services de pointe, ce qui serait une véritable alternative pour sortir de la dépendance aux revenus du hydrocarbures.

D’autre part, l’invité a affirmé qu ‘”il est devenu nécessaire de rompre avec l’économie de rente grâce à l’utilisation généralisée de la numérisation dans les transactions, au renforcement des services et à la diversification du tissu économique en pariant sur les institutions émergentes et en luttant contre la bureaucratie et la corruption ainsi que le favoritisme et la révision du système bancaire”.

Agli a également indiqué que l’objectif principal de la Confédération des patronat  est également de maintenir les emplois, d’assurer le développement de l’économie et le dynamisme des entreprises, et d’assurer la stabilité du système juridique pour donner confiance aux investisseurs, qu’ils soient algériens ou étrangers.

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer