la uneNational

Bengrina salue les efforts de réconciliation dans le Golfe

Après plus de 3 ans d’efforts de médiation, le Koweït a réussi à ouvrir la voie à la réconciliation du Golfe, en annonçant, lundi soir, l’accord entre l’Arabie saoudite et le Qatar pour rouvrir les frontières et l’espace aérien entre les deux pays.

A cette occasion, le président du mouvement El-Bina, Abdelkader Bengrina a salué l’accord de réconciliation entre l’Arabie saoudite et le Qatar, saluant également le rôle du Koweït dans la conclusion de cet accord, deux ans après la crise de rupture des relations entre Doha d’une part et Riyad, Abu Dhabi, Manama et le Caire d’autre part.

Abdelkader Bengrina a déclaré dans un communiqué: « Nous avons suivi avec une grande satisfaction et nous nous sommes réjouis de cette annonce, le Koweït a réussi à ouvrir la voie à la réconciliation du Golfe, en annonçant, lundi soir, l’accord entre l’Arabie saoudite et le Qatar pour rouvrir les frontières et l’espace aérien entre les deux pays ».

Il a ajouté: « Alors que nous affirmons dans le mouvement de la construction nationale notre volonté de guérir la fracture, l’unité des rangs, la réunification entre les frères des États du Golfe, afin de les unir et d’approfondir les liens, et les aspects de la coopération existant entre leurs peuples dans divers domaines ».

« Le 41e sommet du Golfe, tenu ce mardi 5 janvier, en Arabie saoudite,  a fait que les désaccords ont été mis de côté entre les pays frères, en surmontant tous les obstacles et défis, d’une manière à renforcer le processus d’action commun ou encore assure la sécurité et la stabilité du Golfe et des pays arabes» a-t-il ajouté.

Il a poursuivi: « À l’occasion de cette importante annonce koweïtienne, nous ne pouvons que saluer le rôle que le Koweït a joué dans sa médiation depuis le début de la crise, ainsi que les efforts déployés actuellement par l’émir du Koweït ».

Le même responsable rappellera « notre position difficile, quant à l’appui du dialogue pour la résolution de tout différend ainsi que notre attachement au principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays ».

Pour conclure Bengrina espère que ces réconciliations du Golfe se « refléteront positivement sur d’autres pays arabes qui vivent la même situation ».

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer