la uneNational

Education nationale : Lancement officiel de la plateforme de formation numérique

Le ministre de l’Éducation nationale, Mohamed Ouadjaout, a présidé, lundi 4 janvier à Alger, le lancement officiel de la plateforme de formation numérique qui fournira, dans un premier temps, un double mécanisme de formation (en présentiel et à distance) et cela dans le but de développer les compétences en ressources humaines.

Mohamed Ouadjaout, a affirmé, que le ministère de l’Education nationale s’appuierait sur les mécanismes de la double formation (en présentiel et à distance) à travers le réseau numérique national de formation, lequel fait l’objet des essais et permettra de « développer les compétences des ressources humaines, quels que soient leurs missions et leurs rangs » et « de leur ouvrir des horizons de l’innovation, au service de « la qualité » de l’école nationale.

Dans un premier temps, ajoute le ministre, quelque 4929 enseignants formés bénéficieront des prestations de cette plateforme dans le cadre d’une formation spécialisée et complémentaire avant la promotion, en attendant d’être généralisées aux nouveaux enseignants dans le cadre de la formation pédagogique préalable.

Le ministre a expliqué que les défis imposés par les mesures exceptionnelles de la lutte contre la propagation du Coronavirus nécessitaient de s’y adapter, à travers « l’accélération d’exploitation des mécanismes numériques alternatifs à même de garantir la continuité de la formation, tout en poursuivant la modernisation selon un système moderne capable de suivre le rythme des développements à tous les niveaux »

Le nombre de personnes concernées par une formation spécialisée au cours de cette nouvelle saison de formation a atteint 10 773, dont 4 929 concernés par une formation spécialisée et une formation complémentaire préalable à la promotion, a poursuivi le ministre.

Dans le même contexte, Mohamed Ouadjaout, a affirmé que “son ministère avait obtenu une autorisation exceptionnelle » auprès des services de la Fonction publique et de la réforme administrative, à l’effet d’ouvrir des annexes de formation au niveau de wilaya, en vue de parachever l’année de formation écoulée qui s’était arrêtée fin mars 2020. En cause, l’application des exigences des dispositifs de prévention contre la propagation de l’épidémie du Coronavirus, d’autant que cette période exceptionnelle s’est prolongée du 25 août au 15 octobre 2020.

Le ministre, a ajouté une licence a été obtenue pour exploiter les listes d’attentes des professeurs ayant réussi les concours  en 2017-2018, ainsi que pour exploiter les listes d’attentes des examens professionnels organisés en 2019.

Cette procédure vise également, selon le ministre  à «assurer un encadrement administratif et pédagogique des établissements d’enseignement et à assurer une scolarisation régulière des élèves pendant la saison scolaire 2020-2021».

Le ministre de l’Education a également profité de cette occasion, afin de souligner l’intérêt que porte son ministère pour l’élément humain, «car c’est une ressource essentielle qui garantit la mise à niveau des performances de l’école algérienne, aux niveaux régional et international ».

A cette occasion, il a appelé les professeurs à «s’engager» dans l’effort de numérisation, car elle «garantit la transparence et l’efficacité» et parce que c’est la méthode utilisé actuellement dans le monde entier pour la gestion numérique et temps réel, qui nécessite la fourniture de compétences suffisantes pour gérer et améliorer les performances de cette opération moderne ».

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer