EconomieFlash-infola une

Le secteur public marchand a englouti près de 250 milliards de dollars

Près de 250 milliards de dollars ont été alloués par l’Etat au secteur public marchand sur les 25 dernières années, a révélé, dimanche, le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la Prospective, Mohamed-Cherif Benmihoub, en ajoutant que « le budget de l’Etat ne peut plus supporter les défaillances de certaines entreprises publiques ».

Le professeur Benmouhoub a insisté sur la mise en œuvre d’ « une réelle réforme du secteur public, notamment en ce qui concerne les droits de propriété. Intervenant à l’émission « L’invité de la Rédaction » de la Radio nationale Chaine III.

Il a indiqué qu’ « un Etat propriétaire intervient sur son entreprise par le capital et non par la subvention qui produit de la perversion. On est en droit de se poser la question pourquoi ces entreprises sont aujourd’hui sous capitalisées? », S’est-il demandé.

Il a plaidé pour « une réflexion portée sur un nouveau schéma, impliquant le redéploiement ou la restructuration de certaines entreprises publiques, tout en réglant au préalable la problématique du droit de propriété pour définir le concept de l’Etat propriétaire d’une entreprise publique et le management à mettre en place dans ces entreprises dans le cadre de contrats de performance ».

Pour le professeur, « cela doit passer également par une plus grande autonomie pour ces entreprises leur permettant de prendre des risques. Il a fait observer à ce sujet que le projet de dépénalisation de l’acte de gestion allait dans ce sens ». S’agissant de l’amélioration des recettes publiques, l’invité a appelé « à rationaliser la dépense publique, tout en élargissant l’assiette fiscale et en augmentant son rendement ». Il a expliqué que « les marchés de gré à gré, une procédure largement répandue, « doit constituer, selon lui, une exception et non pas la règle ».

A l’effet de booster la croissance, l’invité de la radio, a mis en exergue « un certain nombre leviers de croissance pouvant être mis en œuvre au niveau de certaines activités stratégiques ».

F.H

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer