EconomieFlash-infola une

L’accord de la ZLECAf entre en vigueur

Commerce :

L’accord signé par l’Algérie pour son adhésion à la Zone de libre échange africaine (ZLECAf), est en entré en vigueur en ce début 2021.

Conclu le 21 mars 2018 à Kigali, l’accord portant création de la Zone de libre échange continentale africaine, permettra au pays d’intensifier ses échanges commerciaux  d’autant que l’Algérie dispose de sept passages frontaliers vers les pays africains, qui permettront l’accès des marchandises et services algériens, l’investissement, la protection de la propriété intellectuelle et autres privilèges importants à même de relancer l’échange commercial avec les pays africains, notamment les pays voisins.

A noter que la ZLECAF compte 53 pays avec une densité de population dépassant 1,2 milliard d’habitants, en prévision des 2,5 milliards attendus en 2050. Le ministre du Commerce, Kamel Rezig avait  expliqué auparavant que « L’adhésion à l’accord portant création de la Zone de libre échange continentale africaine, permettra  d’accroitre le volume des échanges interafricains avec un taux de 52% par rapport à leur volume actuel et de 15% au niveau international ».

Le ministre, a en outre ajouté que « l’Algérie devrait bénéficier du produit intérieur brut (PIB) de l’Afrique de 2,5 milliards USD et des recettes du marché africain d’une valeur de 3.000 milliards USD ».

En soutenant que « l’adhésion de l’Algérie à cette zone donnera lieu à la relance du commerce interafricain à travers les passages frontaliers et la création d’emplois en vue d’améliorer le niveau de vie des populations des zones frontalières, liées les unes aux autres par des liens de bon voisinage ».

En enfin, incitera à « relancer les activités commerciales dans les zones d’ombre du sud et d’améliorer les conditions de vie au niveau des wilayas frontalières ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer