EconomieFlash-infola une

Des avantages attractifs accordés aux micro-entreprises

Zones d’ombre

Des avantages attractifs seront accordés aux jeunes pour lancer leur projets et activités dans les zones d’ombre, dans le cadre du dispositif mis en œuvre par l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat, a fait savoir, le ministre délégué au Premier ministre chargé de la micro-entreprise, Nassim Diafat.

Il a précisé dans un entretien à l’Aps, que « l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat a réalisé entre le 1er juin et le 31 novembre 2020, en collaboration avec les autorités locales et les représentants de la société civile, des actions de sensibilisation et d’information en direction des populations des zones d’ombre, dans le but d’intéresser les jeunes et de les attirer vers la création de projets répondant aux besoins de ses populations ».

En ajoutant que « malgré les contraintes imposées par la situation sanitaire, cette opération qui est toujours en cours de réalisation, a concerné durant cette période 1.857 zones d’ombre relevant de 749 communes ».

En soulignant qu’ « avec le concours des secteurs et des collectivités locales, les services du ministère délégué chargé de la micro-entreprise œuvre actuellement sur l’identification des besoins par localité et par zone pour permettre l’orientation des porteurs de projets vers la création de projets, tenant compte des potentialités de chaque région ».

Le responsable a soutenu que « dans ces zones, généralement vierges, tout est à construire ». En faisant le constat  « des opportunités de création d’activités non négligeables, et ce, dans tous les domaines, tels que les services, l’agriculture, l’artisanat ».

Il a réitéré la volonté des autorités publiques  qui sont « disposées à accompagner les jeunes entrepreneurs qui interviennent dans la réalisation des programmes de développement prévus au profit de ces zones spécifiques, à l’exemple de projets du raccordement aux réseaux d’électrification, de gaz naturel à la construction de routes ».

En rappelant « l’objectif de l’élimination définitive des disparités de développement et de lutter contre la pauvreté dans les régions défavorisées ».

L’intervenant  a assuré que « les ressources et les richesses du pays seront réparties équitablement entre les wilayas sans discrimination entre les régions ». En affirmant à cet effet, que « le gouvernement est résolu à tirer pleinement profit du potentiel humain que représente notre jeunesse, à travers l’adoption d’une nouvelle démarche purement économique, basée sur la croissance, qui constitue une rupture avec l’approche purement social adoptée par le passé, notamment dans la création des micro-entreprises ».

F.H

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer