Economiela une

Les prix du pétrole restent stables

Les prix du pétrole sont restés stables ce jeudi pour la dernière séance de 2020 après une année mouvementée qui a vu les cours s’effondrer en raison de la pandémie de Covid-19.

Vers 11H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent ou brut de mer du nord, une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l’InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l’énergie, est cédé à 51,28 dollars.

Le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l’énergie, est cédé à 48,24 dollars.

Sur la semaine, écourtée par les fêtes de fin d’année, les prix ont légèrement monté, profitant notamment mercredi du rapport hebdomadaire sur les réserves de pétrole des États-Unis.

« La grosse surprise, c’est le niveau très élevé des exportations américaines, c’est la preuve que la demande reste à un niveau solide malgré les reconfinements » a commenté Stephen Innes, analyste chez Axi.

En hausse nette depuis les premières annonces sur des vaccins contre le Covid-19, le Brent ou brut de mer du nord et leTexas Light Sweet, ont grimpé de 6,5% en décembre. Mais cette performance est loin d’effacer la chute provoquée par la pandémie, qui a fait plonger la consommation de carburant et d’énergie.

R.E

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer