Culture

Transfert de trois établissements d’Alger vers Tipasa

Patrimoine et culture

Trois établissements, dédiés à l’archéologie et aux biens culturels, ont vu leurs sièges transférés d’Alger vers Tipasa. Cette opération a fait l’objet d’une réunion dimanche dernier,  présidée par  Malika Bendouda, ministre de la Culture et des Arts.

Il s’agit selon les propos de la première responsable du secteur de la culture  du Centre national de recherche en archéologie, de  l’Ecole nationale de conservation et de restauration des biens culturels, et enfin de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels.  Ces trois institutions seront, désormais, abritées par  le Centre arabe d’archéologie, demeuré inexploité depuis l’achèvement des travaux de sa réalisation en 2018.  Le choix du Centre arabe d’archéologie est une décision “inscrite au titre de la rationalisation des dépenses et de la valorisation des établissements culturels, réalisés par l’Algérie, tout en assurant aux étudiants et chercheurs un meilleur et un plus beau cadre de travail, dans une wilaya (Tipasa) archéologique par excellence”,  précise la ministre.”Il n’est pas possible de rester les bras croisés à attendre que l’Organisation arabe chargée des affaires  culturelles relevant de la Ligue des Etats arabes (demeurée inerte depuis la fin des travaux de ce centre), promotrice de ce projet, bouge”, a observé Mme Bendouda. Et d’appuyer que l'”Algérie a tenu ses engagements par la réalisation de ce projet”. “L’Algérie n’a pas abandonné le projet de Centre arabe d’archéologie”, a-t-elle affirmé. Elle a estimé, en outre, que ce transfert “est une bonne décision, considérant que l’Algérie est prioritaire dans l’exploitation de ses capacités, ceci d’autant plus que ce type de structures est adapté aux besoins des établissements culturels nationaux”, a-t-elle dit.

La ministre de la Culture et des Arts a soutenu que la “recherche en archéologie n’est pas une recherche de circonstance, mais plutôt une recherche liée à l’identité et à l’Histoire”. “Il s’agit d’une nécessité extrême et stratégique, qu’il faut encourager, l’inscrire parmi les priorités et en faire un devoir national pour la culture, l’Histoire et l’identité nationale”, a-t-elle estimé. Pour Mme Bendouda, le “transfert du Centre national de recherche en archéologie et des autres établissements, vers cet espace entourés de vestiges, n’est pas fortuit, mais plutôt dicté par un souci d’intérêt pour ce type de structures de recherches”, estimant que “l’Algérie est leader en archéologie”. Sur un autre plan, évaluant l’activité culturelle durant cette année, la ministre de la Culture et des Arts a relevé “un certain recul”, en raison de la pandémie du coronavirus.

Signalant néanmoins l’élaboration, durant cette période, de dossiers relatifs “à de nombreuses lois, dont la loi sur le statut de l’artiste, les théâtres et le cinéma, outre la réhabilitation d’un nombre d’établissements culturels, ayant enregistré des problèmes de gestion administrative et financière et pour lesquels,  la ministre a procédé, à l’occasion, à l’installation de dix chercheurs permanents en archéologie, détenteurs du doctorat, dans l’objectif de donner  un nouveau souffle à cet acquis,  qu’elle a qualifié de “pilote en Algérie et dans la région”. Elle a plaidé, en outre, pour l’impératif de s’intéresser davantage à l’archéologie sous marine (pour explorer et étudier les vestiges immergés en mer), soulignant “l’importance de ce type de recherches, non seulement pour leur portée historique, mais également pour leur intérêt économique, car considérée comme un secteur très adapté au tourisme local et externe, et pour le lancement de nouveaux parcours culturels”, a-t-elle indiqué., Après avoir réitéré son soutien aux nouveaux et anciens chercheurs, la ministre les a invité à “œuvrer davantage pour promouvoir le rendement de ce centre, en vue de le hausser à un rang qui honorera le génie algérien”.

RC

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer