la uneNational

Medjahed : L’impérialisme occidental vise l’Algérie, la normalisation avec l’entité sioniste n’est qu’une étape de sa stratégie

Le directeur général de l’Institut national des études stratégiques globales, M. Abdelaziz Medjahed, a confirmé aujourd’hui, lundi 28 décembre, que le concept de guerre de la quatrième génération ne concerne pas l’Algérie, mais suivi le cadre des directives stratégiques de l’impérialisme mondial.

Commentant ce qui a été déclaré dans une conférence sur “la guerre de la quatrième génération visant directement l’Algérie” par l’expert militaire américain, Max G. Manwaring, M. Medjahed a déclaré que “la théorie de l’impérialisme mondial pendant trois ou quatre décennies vise à former des sociétés sans États pour les contrôler facilement et c’est ce qui “c’est s’est produit et se passe actuellement en Irak, en Syrie, au Yémen et au Soudan.”

Concernant ce que l’expert américain Manwaring a déclaré que ”  sa conférence en Israël en 2018, qui a été récemment rapportée par les médias. Ils (le colonialisme occidental) avaient autrefois recours à l’invasion et à l’intervention directe avec les forces militaires, mais maintenant ils utilisent le terrorisme et l’invasion intellectuelle, et la pénétration dans les sociétés par l’intermédiaire de leurs enfants, comme cela s’est produit en Europe de l’Est et en essayant de l’appliquer dans d’autres pays.”

Le directeur général a souligné que «l’impérialisme a eu recours à de nombreux moyens pour frapper l’Algérie, y compris de nombreux médias (chaînes satellitaires notamment), ainsi qu’à l’utilisation du Parlement européen, dans lequel le sionisme mondial a pénétré dès le début de 2012, et a formé en son sein un parlement qui contrôle environ 120 députés, dirigés par le sionisme, à commencer par Bernard Henri Levy et Raphaël Glucksmann. ”

Il a déclaré, dans ce sillage : “L’impérialisme occidental, qui est le nouveau visage de l’ancien colonialisme, vise l’Algérie, et que la normalisation avec l’entité sioniste n’est qu’une étape de sa stratégie.”

En réponse à une question sur la manière de faire face aux répercussions de la guerre de la quatrième génération, M. Medjahed a fait savoir que “chaque pays qui travaille pour contrer cette attaque, doit unir ses rangs pour y faire face et affronter tous ceux qui sont avides et avides (…)”, ajoutant que “cela n’arrivera qu’avec une conscience nationale sophistiquée et humaine et un engagement illimité à défendre les principes, les intérêts et les visions nationaux. “

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer