Economiela une

Le scepticisme initial des outils de communication et du travail à domicile s’est évaporé, dans le sillage du Covid-19

Une  nouvelles formes de communication ont été adoptées depuis l’entrée en vigueur, en mars dernier, du confinement sanitaire, accélérant, de ce fait, la numérisation de l’administration et de plusieurs secteurs d’activité. Ce qui a permis de résorber, un tant soit peu, les retards accumulés dans ce domaine.

Selon le spécialiste dans le domaine des technologies de l’information et des télécommunications Abderrafiq Khenifsa «  le télétravail et les visioconférences, via des plateformes numériques et applications novatrices, ont ainsi connu un essor difficilement envisageable avant la pandémie, la plupart des institutions et entreprises économiques n’y étant pas été préparées, a t il expliqué à l’APS.

Le même orateur précise que « le scepticisme initial à l’égard des outils de communication et du travail à domicile s’est évaporé,  dans le sillage de la pandémie du Covid-19, et ces techniques se sont ainsi démocratisées dans le pays. La crise sanitaire a eu, également, un effet accélérateur du processus de numérisation de la plus part des secteurs d’activités ».

Cette crise sanitaire a, ainsi, hâté la mise en place de l’ambitieux plan d’action du gouvernement pour la mise en œuvre du programme du président de la République qui préconise la numérisation tous azimuts des secteurs d’activités, soutenu par une stratégie à même d’encourager notamment les développeurs de plateformes et applications.

C’est à la faveur de ce programme qu’il y a eu, cette année, une baisse des prix de l’ADSL et une réorganisation du spectre national des fréquences et ce, dans le but de tirer davantage profit des réseaux internet fixe et mobile pour relancer la machine économique.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer