Economiela uneNational

Agriculture : Réduire la facture d’importation progressivement

Le ministre de l’Agriculture Abdelhamid Hemdani, a évoqué les différents dossiers inclus dans le cadre de la feuille de route sectorielle 2020-2024, comme la récupération de biens inexploités et restructuration des gestion, de certaines filiales agricoles, donnant ainsi des instructions strictes pour travailler à leur mise en œuvre, et cela lors d’une réunion avec les directeurs des intérêts agricoles des wilayas de l’ouest et du sud-ouest du pays,

Selon un communiqué du ministère, publié sur leur page Facebook, M. Hemdani a présidé en début de semaine une réunion avec les directeurs des services agricoles des wilayas de l’ouest et du sud-ouest du pays, en utilisant la technologie du dialogue à distance, et s’est consacré à l’étude et à l’évaluation de plusieurs opérations et dossiers liés au secteur.

La même source a expliqué que ces dossiers concernent: la campagne de labour et d’ensemencement, la campagne de récolte de maïs, l’application de l’instruction de fourniture de matériel de son subventionné, le programme complémentaire d’irrigation, l’électricité agricole, la purification et la valorisation de la propriété inutilisée, et d’autres dossiers qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des programmes de feuille de route sectorielle 2020 -2024 ”.

Lors de cette réunion, à laquelle ont participé les cadres centraux du ministère, les directeurs des instituts techniques concernés et des représentants du Bureau professionnel algérien des céréales, le ministre a évoqué les dossiers «importants et sensibles» qui ont été ouverts pour reconsidérer leur gestion, à l’instar des filiales de la pomme de terre, du lait, des céréales, etc., afin de réduire la facture d’importation progressivement.

Dans ce contexte, le ministre a demandé aux responsables locaux du secteur d’accompagner les agriculteurs «sur le terrain» pour que la campagne de labour et de semis réussisse, ainsi veiller avec les autres acteurs à mettre en œuvre les consignes visant à faciliter et réduire les charges et obstacles dont les producteurs et les éleveurs souffrent encore.

Hemdani a insisté sur la nécessité de “changer la méthode de travail, d’évaluer les réalisations et de s’abstenir de présenter des chiffres”, appelant à cet égard à “répondre efficacement aux problèmes soulevés sur le terrain”, ajoute le communiqué.

A cet égard, il a appelé tous les acteurs, en particulier les chambres agricoles, à se rapprocher des agriculteurs, à connaître leurs besoins et à combler leurs lacunes dans les plus brefs délais.

D’autre part, le Ministre de l’Agriculture a donné “des instructions strictes pour accélérer la réalisation du processus de nettoyage du bien”, l’achèvement des projets de conversion et de stockage du maïs, l’équipement des femmes investisseurs avec des systèmes d’irrigation supplémentaires et l’intensification de l’orientation agricole.

Il a également appelé les directeurs des filiales agricoles et divers responsables à prendre «au sérieux» les plaintes formulées par les agriculteurs, les investisseurs et les éducateurs dans le cadre de la Cellule d’écoute et d’orientation qu’il supervise personnellement, et la nécessité de prévoir du temps pour les recevoir et écouter leurs préoccupations.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer