la uneNational

110 milliards DA pour le développement des zones d’ombre en 2021

Une enveloppe financière de 110 milliards DA a été mobilisée par le gouvernement pour le développement des zones d’ombre au niveau national, au titre de l’année 2021.

C’est le montant dévoilé par le conseiller auprès du président de la République, chargé des zones d’ombre, Ibrahim Merad en marge d’une visite d’inspection à Tissemssilt.

Le responsable a détaillé la répartition de ce montant qui comprend 50 milliards DA, au titre des plans communaux de développement, 20 milliards DA pour les projets d’amélioration urbaine et 40 milliards DA pour l’aménagement des routes dans le cadre du programme du ministère des Travaux publics.

Il a révélé qu’il « y a d’autres programmes de développement des zones d’ombre qui seront concrétisés au cours de l’année à venir, lesquels concernent le raccordement à l’électricité et au gaz, sans oublier la mobilisation des allocations financières au titre des budgets locaux et du Fonds de garantie et de solidarité des collectivités locales ».

Merad a souligné l’importance de ces projets en soutenant que « l’année 2021 sera une année des zones d’ombre par excellence, au cours de laquelle les programmes de développement y afférents pourront être parachevés, au profit des citoyens ».

Le même responsable a fait savoir qu’ « une réflexion est en cours pour créer des mini-zones d’activités dans le cadre du dispositif de soutien aux jeunes, dédiées aux jeunes des zones d’ombre, en sus du soutien et de l’accompagnement de la femme au foyer résidant dans ces zones, ce qui créerait une dynamique économique qui profiterait à ces communautés rurales ».

Le conseiller a affirmé que « le Gouvernement trouvera les solutions appropriées au problème de la nature juridique des assiettes foncières destinées à la réalisation de logements ruraux dans les zones d’ombre du pays ».En précisant que « le programme de développement des zones d’ombre dans la wilaya de Tissemsilt sera achevé incessamment, tandis que la réalisation d’autres projets restants du même programme interviendra au cours de l’année prochaine ».

Merad a procédé à l’inspection du projet de raccordement aux réseaux de l’alimentation en eau potable (AEP) dans les zones de « Ghazli » à Bordj Emir Abdelkader, OuledChaâchou » à Lazharia et du projet de réalisation de l’éclairage public alimenté par l’énergie solaire au douar « Ghazli » dans la commune de Bordj Emir Abdelkader.

Il s’est également  enquis des projets d’entretien de la route reliant la RN 5 au douar Boudouma à Béni Chaïb sur une distance de 9 km, de la route reliant la RW n 5 au douar Mitidja (5,2 km), le projet de réhabilitation de la route menant au douar Assoulat dans la commune de Larbâa, ainsi que projet d’entretien de la RC reliant la RW n 52 au même douar.M. Merad a également donné le coup d’envoi du projet d’entretien de la RW n 6 sur une distance de 10,1 km, reliant les deux communes Béni Slimane et BeniLahcen, à même de désenclaver un nombre de douars. Et enfin, il a inspecté le projet de raccordement de 40 logements au réseau d’électricité, au douar El bouatit dans la commune de Boucaïd.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer