Flash-infola uneNational

Belhimer salue l’élan de solidarité du peuple algérien face à la pandémie

Lutte contre le coronavirus

« C’est une crise avant tout humaine qui fait appel à notre solidarité ,l’élan de solidarité dégagé spontanément entre les citoyens a contribué à contenir les conséquences de la pandémie” a affirmé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer.

Pour Belhimer , le bilan du nombre de morts et de contaminés aurait pu être beaucoup plus lourd si ce n’était la célérité de la prise de décision. “Cette mobilisation générale conduit à une maîtrise de la situation sanitaire du pays. Cela a contribué surtout à maintenir le bilan des contaminations à une échelle modérée en comparaison avec les pics enregistrés dans d’autres pays”, a-t-il souligné.

Avant d’ajouté que “la mobilisation des moyens humains et matériels de lutte et de prévention contre la Covid-19, a été accompagnée d’une stratégie de communication impliquant l’ensemble des institutions civiles et militaires, ainsi que les médias et la société civile”.

“L’objectif consistait à faire prendre conscience au citoyen de son rôle fondamental dans sa propre sauvegarde et celle des autres, et ce, en respectant les consignes de prévention et d’hygiène” a déclaré le ministre au quotidien El Moudjahid.

Par ailleurs, le ministre de la communication a rappelé dans son entretient que “l’Algérie a été parmi les premiers pays à prendre des mesures salutaires en fermant ses frontières et en décrétant le confinement. Cela s’est fait dès le début de la prolifération du virus Covid-19 dans certains pays européens voisins”.

En outre, il a expliqué que dès la découverte du premier cas épidémiologique dans notre pays, trois hiérarchies de commandement ont vu le jour: stratégique, opérationnel et tactique.

Le commandement stratégique a sollicité deux niveaux de décision, sous l’autorité du président de la République : le Haut Conseil de sécurité et le gouvernement.

Autre institution sollicitée : l’exécutif, à sa tête le Premier ministre. Ce dernier a, dès le 21 janvier, pris une circulaire appelant les services compétents à la vigilance et aux premières mesures de pistage.

Le commandement opérationnel est coiffé par un comité scientifique, installé le 23 mars 2020 et présidé par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH), le Professeur Abderrahmane Benbouzid.

Les missions qui lui ont été confiées sont les suivantes: veiller au suivi continu de l’évolution de la pandémie de Covid-19, proposer toute recommandation et proposition en rapport avec la prévention et la lutte contre le Covid-19, et  organiser un point de presse quotidien sur l’évolution de la situation du Covid-19.

Enfin, le ministre a appelé les citoyens à continuer de faire montre de vigilance et à respecter les gestes barrières, la distanciation physique et les règles d’hygiène. “Cela dit, le danger subsiste encore”, a-t-il conclu.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer