Flash-infola uneNational

« Nous devons organiser les élections législatives et locales en une seule journée »

Lamine Osmani, président du parti Sawt Echaâb

Lamine Osmani, président du parti Sawt Echaâb, a déclaré ce samedi que les futures échéances, en l’occurrence les élections législatives et locales doivent se faire en une seule journée, pour plusieurs considérations dont la plus importante est le phénomène de « l’abstention électorale des jeunes ».

Lors d’une journée d’étude organisée au siège de son parti,  M. Osmani a déclaré aux participants à une journée d’étude sur “les propositions d’amendement de la loi organique électorale” à laquelle ont participé des spécialistes du droit, que dans la normale le taux de participation aux élections locale  seraient plus élever par apport aux élections législatives , mais si elles sont organisées en une journée, nous réduirons cette réticence et contribuerons à augmenter le taux de participation”.

Osmani a expliqué que, “en reconnaissance de la volonté politique de renouveler et renforcer les institutions étatiques, ces élections doivent relever les défis actuels et futurs de l’Algérie, qui nécessitent de participer à la création d’une loi organique pour les élections dans des conditions compatibles avec le renforcement des institutions étatiques”, a-t-il dit.

A cet égard, Osmani, a souligné que l’Algérie “à besoin de créer une action politique et d’évaluer les expériences passées afin de tirer des leçons et des leçons.” Cela ne se fera qu’en promulguant “des lois qui accompagnent le processus électoral à travers des propositions de modification de la loi organique pour les élections”.

Le président du parti Sawt Echaâb, a indiqué que “la loi organique des élections doit être adaptée aux dispositions de la nouvelle constitution, en particulier  d’ouvrir les portes face aux jeunes, afin qu’ils puissent se présenté à la candidature, elle doit également comprend “des dispositions qui consacrent l’indépendance et les aspirations du peuple conformément à des élections justes et crédibles et conformément aux articles 7 et 8 de la Constitution”.

Dans ce contexte, M. Osmani a souligné que son parti s’efforce “pour que cette loi contribuera  à purifier le processus électoral et les conseils élus en supprimant l’argent sale de la vie politique”, appelant dans ce contexte à “revoir le plan  électoral de manière à garantir la volonté populaire”.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer