EconomieFlash-infola uneRégional

Un budget initial de plus de 46 milliards Da pour l’exercice 2021

Alger

Les membres de l’Assemblée populaire de la wilaya (APW) d’Alger ont validé, jeudi, le budget initial pour l’exercice 2021, dont les recettes et les dépenses sont évaluées à hauteur de 46 milliards Da.

Validé en session ordinaire de l’APW, le budget initial pour l’exercice 2021 s’élève à 46.870.630.531,00 Da, en baisse de 10,79% par rapport à l’exercice écoule (soit – 5.670.825.25,00). La part du lion est revenu au budget de fonctionnement, avec 77,84% du budget global, soit 36.485.63.531,00 Da, en augmentation de 17,79% (+ 5 milliards Da) par rapport à l’exercice 2020, rapporte l’Aps. Le budget d’équipement et d’investissement a bénéficié, quant à lui, de 10.385.000.000,00 Da, soit 22,16% du budget prévu pour l’exercice 2021, en baisse de plus de 11 milliards Da (soit – 55,86%) par rapport à l’exercice précédent.

S’exprimant à cette occasion, le wali d’Alger, Youcef Cherfa a indiqué que ce budget (équipement et investissement) sera destiné à la couverture financière de tous les projets de développement de la wilaya, y compris les divers équipements majeurs nécessaires au fonctionnement des services et des structures publiques. Il s’agit, notamment, des programmes d’approvisionnement en eau potable, des projets routiers, de gestion urbaine, de modernisation de la capitale, en sus des dotations allouées aux collectivités locales pour la réalisation de projets de gestion urbaine, au secteur de la santé, et aux dépenses liées aux études et à l’encadrement technique.

De son côté, le président de l’APW, Abdelkarim Bennour a imputé cette baisse du budget aux répercussions de la pandémie Covid-19, et au ralentissement enregistré dans l’activité économique du pays en général. Selon le rapport de l’APW, le budget initial a prévu plusieurs projets, notamment la réalisation d’un abattoir dans la commune d’Ouled Chebel (Birtouta), l’intensification du programme de lutte contre la propagation du Coronavirus, des projets pour les secteurs de l’Education, des Affaires religieuses et des Wakfs et de l’Action sociale. Des projets de développement au profit des zones d’ombre, inscrites en tête des priorités des pouvoirs publics, sont également prévus dans ce budget.

Le budget initial au titre de l’exercice 2021 sera consacré à un certain nombre de projets annoncés en 2020, dont notamment l’examen, le suivi et le contrôle des travaux d’un front maritime avec une protection marine Bordj El Bahri et Bateau Cassé (Bordj El Kiffan), d’un montant d’un milliard DA (1.000.000.000,00 DA), et l’acquisition des matériels et équipements de marquage routier. Il s’agit également de l’examen, le suivi, le contrôle et le parachèvement des grands travaux de réparation au niveau de la route de la wilaya, d’un montant de 1.020.000.000,00 DA, et des travaux d’assainissement des oueds de préparation de la saison estivale 2021, outre ceux d’approvisionnement en eau potable au niveau du territoire de la wilaya, à hauteur de 2.427. 000.000,00 DA.

R.E

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer