la uneNational

Création de Micro-entreprises responsables de la collecte, du nettoiement et de la mise en décharge des déchets.

Le projet de l’amélioration des possibilités d’emploi dans le secteur des services publics communaux, vise à mettre en place un système efficace de gestion des déchets ménagers pour élever le niveau de service public, améliorer le cadre de vie des citoyens et préserver l’environnement, annonce un communiqué du ministère de l’environnement.

Selon la même source, « le projet travaillera sur un diagnostic approfondi de l’opération de gestion des déchets au niveau des communes concernées ». Poursuivant «  un plan de gestion du transfert et de la collecte des déchets, a été programmé  pour chaque commune ».

Le projet concernera plusieurs communes de cinq wilayas à savoir  Ouargla, Oum El Bouaghi, Jijel, Tlemcen et Sétif. Il est aussi question d’élaborer, selon le communiqué « un programme de sensibilisation concernant tous les acteurs des associations et comités de quartier …., en accompagnant les jeunes porteurs de projets de création de micro-entreprises dans le domaine de la gestion des déchets ».

Concernant, le domaine de la formation, « le programme de formations destinées aux travailleurs et cadres concernés par l’opération de gestion des déchets dans la commune et l’entreprise a été rédigé. Un programme de sensibilisation et de partenariat avec la société civile, qui regroupe tous les acteurs des administrations et institutions publiques, associations et comités de quartier a été également été programmé », à fait savoir la même source.

Cette opération a été mise en place dans le cadre des efforts consentis par le ministère de l’Environnement pour améliorer le cadre de vie du citoyen, et selon les instructions de la ministre, Nassira Benharrats, en coopération avec l’agence allemande GIZ.

« Les programmes en cours de préparation pour la formation dans le cadre des programmes de formation professionnelle et des institutions d’apprentissage ont été abordés, c’est-à-dire développer les capacités des agents de nettoyage et les chauffeurs routiers des communes impliquées dans ce projet » précise la même source.

Des cours à court terme aux jeunes

De son côté, la GIZ affirme son soutien pour « les instituts de formation professionnelle afin d’offrir des cours à court terme aux jeunes désirants d’entreprendre dans le secteur des déchets. Une fois la formation terminée avec succès, ils augmentent leurs chances pour trouver un emploi dans une entreprise du secteur ou bien pour devenir entrepreneur dans le secteur des déchets », a elle fait savoir sur sa page officielle.

Le projet soutient les communes dans la délégation de service en matière de gestion des déchets et dans le contrôle la qualité de la prestation fournie. Dans le cadre du dialogue citoyen des méthodes sont développées afin d’élever les consciences environnementales et citoyennes mais aussi pour améliorer la qualité de la collecte des déchets de manière durable.

De plus, la GIZ conseille les ministères de l’Environnement et de l’intérieur sur « l’approche à entreprendre afin d’étendre de façon efficace et à l’échelle nationale la délégation de services publics » annonce la même source. Elle ajoutera : « De bons exemples d’instruments et des cours seront présenté à toutes les communes en Algérie. Parallèlement, des moyens d’échanges seront mis à disposition des communes intéressées afin d’apprendre de l’expérience des communes pilotes ».

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer