Economiela une

Conseil de la Nation : Le projet de loi sur le règlement budgétaire de 2018 exposé

Le projet de loi portant règlement budgétaire de 2018, a été exposé ce mercredi 23 décembre devant la Commission des affaires économiques et financières du Conseil de la Nation, par le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar.

Selon le ministre M. Benabderrahmane, le montant global des exportations réalisées en 2018 avait atteint les 41,1 milliards de dollars (Mds), dépassant les prévisions de la loi de Finances complémentaire de 2018, estimées à 35,5 Mds USD. Tandis que le taux de croissance de la même année avait atteint 1,4% contre 1,3% en 2017, tandis que les prévisions tablaient sur un taux de croissance de 1,7%.

Le ministre des Finances a affirmé que le taux d’inflation en 2018, il a atteint 4,3% contre 5,6% en 2017.

Concernant le prix moyen du brut a atteint en 2018, 71,3 USD/baril contre 53,9 USD/baril en 2017. Le ministre, relèvera que le recul du taux de change du dinar de 5,69 DA, soit 116,62 DA pour 1 USD.

Le montant des exportations en hydrocarbures a atteint 39 Mds USD du montant global des exportations, soit une augmentation de 5,8 Mds USD par rapport à 2017, tandis que le montant des exportations hors hydrocarbures a atteint 2,4 Mds USD en 2018.

Augmentation des importations

Dans le même ordre d’idées, le ministre a fait savoir que les importations en 2018 s’élevaient à 46,33 milliards de dollars américains, soit une augmentation de 3,6 milliards de dollars par rapport à l’année 2017, soulignant que cela est dû à l’augmentation des importations de toutes les denrées alimentaires et produits de base liés aux équipements industriels.

Concernant la balance commerciale, elle avait atteint en 2018 un déficit de 5,23 milliards de dollars US, contre 11,5 milliards de dollars US en 2017, en raison de la croissance des importations de 0,23 milliard de dollars et des exportations de 6,5 milliards de dollars US.

Benabderrahmane, en présentant le texte de cette loi, a souligné que les réserves de change enregistrées fin 2018 s’élevaient à 79,9 milliards de dollars américains, alors que les dettes publiques fin 2018 s’élevaient à 7697 milliards de dinars algériens, dont 7558 milliards pour la dette intérieure et 139 milliards pour la dette extérieure.

Enfin, sous le titre de l’année fiscale 2018, il a mentionné quelques indicateurs qui montrent les effets des dépenses budgétaires sur la fonction publique, notamment, « Le taux de scolarisation des enfants de 6 ans est de 98,4%, ainsi que le taux de scolarisation des enfants dans la tranche d’âge est entre 6 à 15 ans est de 96,27% ». Il ajoutera dans ce contexte que « le taux de scolarisation des enfants de 15 à 19 ans est de 71,25% ».

Le taux de couverture des communes dans les établissements de formation est, selon la même source de 67%, alors que le  pourcentage de la population inscrite au niveau tertiaire après l’obtention du diplôme est de 3,58%.

Concernant le taux d’occupation des logements le ministre précisera qu’elle est de 4,49 personnes par logement. Quant au pourcentage de la population connectée au gaz naturel, il atteint 60% et le réseau électrique rural, est proche de 99%.

De leur côté, les membres de la commission ont posé de nombreuses questions, préoccupations et observations sur la plupart des dispositions contenues dans le texte de la loi contenant le règlement budgétaire pour l’année 2018.ces dernier ont longuement discutés  sur ce sujet, au cours duquel le représentant du gouvernement a répondu à son intégralité.

La commission des affaires économiques et financières préparera un rapport sur le texte de la loi qui comprend le règlement budgétaire pour l’année 2018. Il sera présenté en séance publique ce lundi 28 décembre.

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer