Economiela une

« Plus de 500 produits sont répertoriés et exposés sur Algerian Export »

 Racim Benghanem, CEO de BG-ICC :

Racim Benghanem est à la tête du cabinet BG-ICC qui vient de lancer Algerian-export, une plate-forme dédiée aux entreprises exportatrices. Dans cet entretien, notre interlocuteur explique que la plateforme permet de communiquer sur l’ensemble de la production algérienne de biens et services et d’offrir une visibilité optimale à ces derniers.

Elle est, également, un support pour nos représentations diplomatiques qui sont engagées dans la promotion des produits algériens à l’export.

Entretien réalisé par Fatma H.

Maghreb Info : Vous venez de lancer « Algerian Export » au profit des entreprises algériennes, peut-on avoir plus de détails sur cette plate-forme ?

Tout a fait, notre cabinet BG-ICC, spécialisé en conseil en image de marque et de développement à l’international des entreprises, est à l’initiative de la plateforme www.algerian-export.com, qui constitue une vitrine digitale dynamique des produits et services algériens à fort potentiel à l’export. Le but de cette dernière est d’offrir une visibilité optimale et très large sur les cinq continents aux entreprises algériennes et à leurs produits

  • Quels sont les secteurs auxquels s’adresse cette plate-forme ?

Tous les secteurs d’activité sont concernés, car de nos jours, il n’y a pratiquement plus de frontières économiques, du moment où l’on répond aux règles de la concurrence et de la qualité. Et il s’avère que ces dernières années la production algérienne de biens et de services s’est vue, réellement diversifiée dans bien des secteurs tels que l’agriculture, l’agro-alimentaire, le pharmaceutique, l’électronique et électroménager, les matériaux de construction, la sous-traitance mécanique et industrielle ainsi que les services.
C’est donc là  où réside l’intérêt pour les entreprises algériennes de figurer et de se positionner sur Algerian export.

  • Cette plate-forme intervient dans un moment délicat où l’économie est au ralenti, dans quelle mesure Algeria Export peut contribuer dans le processus d’exportation et comment cela va se faire ?

Comme on dit : « A quelque chose malheur est bon », et c’est effectivement durant cette période exceptionnelle de la Covid-19 où l’économie mondiale étant au ralenti que l’Algérie peut en tirer profit, en se mettant en avant et au plus près de la demande mondiale de biens et services.

Pour rappel, la position géostratégique de l’Algérie lui permet d’être à proximité de l’Europe, de l’Afrique et des pays du Moyen-Orient. Ceci constitue un avantage comparatif très important, dont on a vu les conséquences sur les économies dépendantes des approvisionnements des pays asiatiques fortement touchés par la pandémie du Covid-19, lançant ainsi la réflexion sur l’importance de la diversification des partenaires économiques.

Il s’avère que, malgré le potentiel avéré des entreprises algériennes à fournir des marchés extérieurs, le made in Algeria n’est pas connu à sa juste valeur et par moment n’est pas connu tout simplement. Et c’est là où la plateforme prend tout son sens, dans la mesure où elle permet de communiquer sur l’ensemble de la production algérienne de biens et services et d’offrir une visibilité optimale à ces derniers.
Elle est, également, un support pour nos représentations diplomatiques qui sont engagées dans la promotion des produits algériens à l’export.

  • L’Algérie dispose d’un potentiel important s’agissant des produits de qualité mais ses exportations sont limitées, pourquoi à votre avis ?

Plusieurs facteurs font que nos volumes des exportations ne sont pas importants proportionnellement au potentiel existant, parmi eux nous pouvons citer les plus importants, qui sont le manque de communication et de visibilité à l’international, l’absence de certification même si les produits sont de très bonne qualité. Il faut également renforcer nos moyens logistiques pour être en mesure de transporter les produits algériens à de meilleurs coûts et délais particulièrement sur le continent africain.

  • La labellisation est un paramètre essentiel dans la valorisation des produits et leur attractivité, c’est l’une des contraintes auxquelles font face les entreprises productrice, comment y remédier ?

Tout à fait, la labellisation est une valeur ajoutée importante pour le positionnement concurrentiel et attractif de nos produits à l’étranger. Et dans ce sens, il est impératif de faire un travail de sensibilisation au près des opérateurs économiques pour qu’ils se rapprochent des organismes de labellisation ainsi que des organismes de certification afin de procéder aux démarches nécessaires dans ce sens. Ceci, donnera un résultat certain pour la croissance des exportations algériennes.

  • Peut-on connaitre les entreprises intéressées par votre nouveau réseau pour développer leur business ?

Actuellement,  nous comptons plus de 66 entreprises adhérentes à la plate-forme Algerian export et ce juste un mois après son lancement. Plus de 500 produits sont répertoriés et exposés de différents secteurs.

Notre plateforme évidemment intéresse les entreprises algériennes, mais également les acheteurs internationaux dans différents pays à travers le monde. Nos partenaires, chambres de commerce étrangères, patronats, organismes d’affaires ont accueilli avec satisfaction cette plateforme qui, sans nul doute, leur facilite le travail de recherche et de prospection des produits algériens à l’export.

  • Peut-on connaitre vos futurs projets ?

Nos projets futurs se déclineront, étape par étape, par l’organisation d’événements économiques en Algérie, mais également par la programmation de roadshows d’affaires dans différents pays au profit des entreprises qui souhaitent partir à la rencontre de partenaires étrangers.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer