EconomieFlash-infola une

« La numérisation du versement des allocations de solidarité facilitera la vie des citoyens”

Brahim Boumzar

Une convention cadre a été signé ce mardi entre Algérie Poste et l’agence de développement social (ADS), sous la supervision du ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, et la  ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et des Femmes, Kawthar Krikou.

Le contenu de l’accord s’articule autour de la définition des conditions et des mesures de la généralisation  et la  numérisation de l’opération du retrait de l’allocation de solidarité à travers tout les bureaux de postes du réseau postal.

En outre, cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts du secteur des télécommunications qui vise à la contribution à la facilitation des démarches administratives, ainsi que leur numérisation à travers les nouvelle technologies de l’information et de la communication, car ce nouveau mécanisme permet aux bénéficiaires de verser les allocations dans des conditions plus souples et plus faciles.

Il est à noter qu’Algérie Poste s’engagera, conformément à cet accord, à développer une application permettant la numérisation de l’opération du versement  de l’allocation de solidarité , afin de permettre aux citoyens bénéficiaires d’achever l’opération dès qu’ils présentent une carte émise par l’agence de développement social, soit par chèques au niveau des guichets des bureaux de poste, soit via des distributeurs en utilisant la carte d’or.

En revanche, le processus de modernisation et de numérisation initié par l’entreprise comporte plusieurs avantages, à la fois pour le client qui bénéficiera d’un service simultané et d’un meilleur accueil et d’une meilleure qualité de service, notamment en termes de rapidité de traitement et de fiabilité du processus, ou pour les deux signataires, où ce mécanisme leur est accordé. Le développement de la capacité à mieux suivre et sécuriser les transactions de paiement, en plus de réduire les délais d’exécution au niveau des guichets.

Le processus permet également à Algérie Poste d’envoyer les résultats du paiement dans un délai d’un à deux jours et de rembourser ou de transférer les montants impayés à l’Agence pour le développement social dans un délai ne dépassant pas sept jours à compter de la date de clôture de l’opération de paiement.

à cette occasion, le ministre des Postes et Télécommunications, Ibrahim Boumzar, a indiqué  que cette  accord  permettra la numérisation  de l’opération du versement des allocations de solidarité.

Le ministre a expliqué que l’opération se ferra dès la présentation de la carte de l’agence de développement social, avec un numéro d’identification unique pour chaque bénéficiaire.

Boumzar a indiqué que cette étape s’est concrétisée avec une autre initiative lancé par le secteur au profit des groupes vulnérables que l’État tient à protéger.

Selon le ministre, l’accord s’inscrit dans le cadre des efforts du secteur postal pour contribuer à l’incarnation de la stratégie du gouvernement visant à simplifier et à numériser les procédures administratives.

Il a également annoncé , la mort de 15 employés de son secteur des suites de la pandémie de la Covid-19, a annoncé que l’allocation de solidarité sera retirée dans n’importe quel bureau de poste à compter du 1er janvier 2021.

 « la généralisation de retrait de l’allocation de solidarité dans tous les bureaux de poste »

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme, Kaoutar Krikou, a annoncé, aujourd’hui, que l’allocation de solidarité, serait retirée dans n’importe quel bureau de poste du pays à compter du 1er janvier 2021.

« Cet accord permettra aux bénéficiaires de l’allocation de solidarité de la retirer via n’importe quel bureau de poste situé à travers le pays », a déclaré Kaoutar Krikou

Notant que le retrait de ces allocations était limité à 700 bureaux de poste, devant être élargi à 4 000 bureaux de poste. Cela profite à 950000 bénéficiaires de ces allocations, sur tout le territoire national, à compter du 1er janvier 2021, selon la ministre.

Par ailleurs, Mme Krikou a souligné que l’assouplissement des procédures vise à assurer la transparence, la justice et l’égalité des chances dans les traitements administratifs, afin d’améliorer le service public. En plus de rationaliser les dépenses publiques et d’assouplir les procédures pour les citoyens.

La ministre a souligné également, le choix de son secteur pour réaliser la transformation numérique et vulgariser l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. Et d’ajouter que « l’allocation de solidarité est l’aide financière la plus importante fournie par le ministère de la Solidarité au profit de la classe défavorisée ».

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer