la uneSociété-santé

Kaouthar Krikou annonce l’élaboration d’un plan national pour la prise en charge des enfants autistes

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouthar Krikou, a annoncé, lundi 21 décembre, lors de sa visite de travail à Ain Defla, qu’un plan national  pour prendre en charge les enfants autistes est en cours d’élaboration.

Lors de son inspection du centre pour enfants autistes d’Aïn Defla, la ministre a indiqué : «En coordination avec le ministère de la Santé, nous nous employons à mettre en place un plan national visant à prendre en charge de manière complémentaire les enfants autistes sur les plans thérapeutique et psychologique ».

La ministre a soutenu que pour que la prise en charge des enfants autistes soit efficiente, il faut que celle-ci soit pluridisciplinaire, c’est à dire qu’elle ne doit pas être basée uniquement sur le volet psychologique, mettant en avant l’importance de la coordination avec le ministère de la santé.

« Les médecins sont formels : la prise en charge des enfants autistes ne doit pas se limiter au volet psychologique mais doit s’élargir au volet médical, d’où la pertinence de ce plan », a-t-elle expliqué, observant que la finalité de cette démarche est de permettre un meilleure apprentissage de cette frange et une plus grande intégration de sa part au sein de la société.

Kaouthar Krikou a soutenu que la dimension médicale et psychologique du trouble autistique apparaît clairement dès lors que la prise en charge est assurée par un pédopsychiatre, mais également par un médecin pédiatre ou généraliste formé aux troubles du neurodéveloppement.

Evoquant l’association locale d’aide aux enfants autistes, elle a salué son dévouement au service des jeunes malades, invitant les autres associations à s’inspirer de son remarquable travail.

« Nombre d’associations d’aide aux enfants autistes sont présidés par des pères de famille dont la progéniture est atteinte de cette pathologie », a-t-elle fait remarquer, signalant que cet état de fait atteste de la douleur ressentie par les parents dans la prise en charge de cette frange.

Soutenant que les portes du secteur de la solidarité “sont ouvertes” pour tous ceux qui aspirent à mettre du baume au cœur des enfants autistes et de leurs parents, elle a réitéré la détermination de son département à prendre en charge cette catégorie d’enfants. Des équipements médicaux et pédagogiques ont, à l’occasion, été remis aux enfants autistes dans une ambiance empreinte de convivialité.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer