EconomieFlash-infola une

La construction d’une nouvelle économie doit se faire avec des pas stables

Djerad

Le Premier ministre Abdelaziz Djerad  a déclaré que la nouvelle économie dont nous espérons construire à démarrer avec des pas stables.

Lors de cette visite, le Premier ministre donnera le coup d’envoi de la rentrée de la formation professionnelle.

Le Premier ministre a expliqué que cela passe par un processus de modernisation et de renouvellement  à grande échelle de toutes les nouvelles  entreprises économiques.

Les différentes réformes en cours expriment une réelle volonté de relever le niveau de performance des institutions du pays, et de les adapter aux exigences actuelles pour suivre les évolutions mondiales.

Selon Djerad,  l’opération de modernisation s’est concentré sur le renforcement des ressources humaines, car c’est une condition préalable à la modernisation.

Sur cette base, la politique nationale de formation et d’enseignement professionnels devrait être orientée vers la qualification des compétences nationales.

Le Premier ministre a appelé à une nouvelle systématisation du concept de formation professionnelle, qui est devenue l’épine dorsale  de la politique du développement et du soutien aux petites et moyennes entreprises.

Il a souligné que “la formation professionnelle est la solution pour résoudre les problèmes de travail des jeunes diplômés des centres de formation”.

Le Premier ministre a souligné la nécessité de faire de la formation professionnelles un moyen de promouvoir l’emploi des jeunes et de stimuler l’économie nationale.

Djerad ,  a appelé à la formation de nouveaux candidats à la formation pour leur permettre d’intégrer le monde du travail.

Il a également appelé à l’octroi d’une formation professionnelle complémentaire aux travailleurs afin d’améliorer leur niveau ou de changer de poste de travail.

Le Premier ministre a insisté pour former des groupes spéciaux pour leur permettre de s’intégrer au monde de travail et de professionnalisme.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer