Flash-infola uneNational

L’ancien ministre de l’intérieur Nouredine Zerhouni tire sa révérence

L’ancien ministre de l’intérieur, Nouredine Yazid Zerhouni est décédé ce vendredi 18 décembre à l’hôpital d’Ain Naadja à Alger à l’âge de 83 ans.

Né en 1937 à Tabaraka, en Tunisie, le défunt Nouredine Yazid Zerhouni a été un membre actif de l’armée de libération nationale (ALN). En 1957, alors qu’il n’avait 20ans, il est nommé au ministère de l’Armement et des liaisons Générales (MALG). En 1961, il a rejoint la délégation algérienne à Évian en sa qualité d’expert militaire.

En 1972, Houari Boumédiène le nomme à la tête du service des analyses et de la documentation. Au milieu des années 1970, il est nommé collaborateur direct de Kasdi Merbah, patron des services secrets algériens. Après la mise à l’écart de Kasdi Merbah par le président Chadli, celui-ci le nomme directeur des services. Il supervise les différents appareils de la Sécurité militaire, mais Chadli le remplace par Lakehal Ayat en 1982.

Le défunt entame durant les années  80 une carrière d’ambassadeur puis fait partie, dès 1999, du cercle de ministres les plus proches de Bouteflika. Il a été nommé par le président Bouteflika ministre d’État, ministre de l’intérieur et des collectivités locales, poste qu’il a occupé jusqu’en 2010.  Durant cette période Zerhouni, a subi des lourdes critiques sur la gestion de l’Etat du printemps noir en Kabylie qui a engendré plusieurs dizaines de morts et de blessés suite aux affrontements entre les forces de l’ordre et la population.

Le défunt sera inhumé demain samedi 19 décembre au cimetière d’al-Alia (Alger) dans le carré des moudjahidines, précisent une source proche du défunt.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer