Flash-infola uneNational

Le FFS réaffirme son soutien au peuple sahraoui à l’autodétermination

Le Front des forces socialistes (FFS) a confirmé, ce jeudi, à Alger, son soutien au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination,  soulignant que la normalisation marocaine avec l’entité israélienne “ne changera pas le cours de la question, car la réglementation internationale est claire à cet égard”.

Le premier secrétaire du Front, Youcef Aouchiche, qui a reçu ce jeudi  l’ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Alger, Abdelkader Taleb Omar, au niveau du siège du FFS, a déclaré, que la position du FFS est ferme sur le droit de tous les peuples à l’autodétermination.

Soulignant le soutien du parti au peuple sahraoui dans sa lutte pour ce droit, conformément aux stipulations de légitimité internationale, aux règlements des Nations Unies et du Conseil de sécurité de l’ONU.

Aouchiche, a appelé à “la nécessité et l’impératif d’adhérer à la construction du Grand Maghreb”, qui permet à tous les peuples de la région de relever “les défis géopolitiques, sécuritaires et économiques que le monde impose aujourd’hui et sont également imposés par les risques qui viennent de l’environnement régional ou international”, Des ambitions coloniales croissantes visant tous les pays de la région.

En réponse à une question sur la normalisation marocaine avec l’entité israélienne en échange de la reconnaissance par le président américain sortant Donald Trump de sa prétendue souveraineté sur le Sahara occidental, le premier secrétaire du FFS a déclaré: “Cette normalisation ne changera rien”, car le peuple sahraoui adhère à sa cause, Les réglementations internationales et les positions de la communauté internationale sont claires sur cette question.

De son côté, l’ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Alger, Abdelkader Taleb Omar, a apprécié le soutien du Parti du Front des forces socialistes, considéré comme un jalon de la scène politique algérienne pour la question sahraouie, indiquant que cette position renforcera inévitablement la position de solidarité et le consensus en Algérie concernant le droit du peuple sahraoui. Autodétermination.

Selon le même responsable, “l’importance de cette solidarité réside en ce moment particulier, étant donné les tentatives des forces d’occupation marocaines d’imposer leurs conditions, d’abandonner définitivement le plan de paix, de le vider de son contenu, et d’essayer d’imposer une politique de fait accompli, après l’effondrement de l’accord de cessez-le-feu”.

Le diplomate sahraoui a souligné que le régime marocain, à travers “l’intimidation des puissances coloniales, tente d’imposer des politiques d’expansion dans la région, faisant obstacle à la construction de la coopération et de l’unité du Maghreb, soulignant que le Maroc est la cause du retard de l’intégration du Maghreb et de la construction des peuples du Maghreb”.

Abdelkader Taleb Omar a souligné que « l’occupation marocaine pense qu’en menaçant la force extérieure, elle affectera la volonté du peuple sahraoui. Cependant, la volonté des sahraouis – ajoute-t-il -” est ferme et forte, et la lutte se poursuivra jusqu’à la construction d’un État sahraoui indépendant ».

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer