Economiela une

“Le budget sectoriel pour l’année 2018 a été exécuté selon le plan d’action du gouvernement”

El-Hachemi Djaaboub

Le ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, El Hachemi Djaaboub, a annoncé ce jeudi que le budget sectoriel pour l’année 2018 a été exécuté “selon le programme souligné dans le plan d’action du gouvernement”.

Djaaboub a déclaré dans son intervention devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale sur la consommation du budget de son secteur durant l’exercice 2018, «Je tiens à vous assurer que l’exécution du budget 2018 a été réalisée selon le programme souligné dans le plan de travail du gouvernement et conformément aux objectifs fixés par le secteur.

A cet égard, le ministre a expliqué que “des fonds ont été attribués au secteur sous le titre du budget de gestion, estimé à 154 029 259 409 DA, dont 153 445 000 000 DA , soit un taux de consommation de 99,62%”.

Au passage, il a indiqué qu’il avait demandé à la commission compétente dans son intervention lors de la discussion de la loi de finances pour 2021, d’étudier la possibilité de reporter la clôture du compte spécial d’allocation n ° 302-133 sous le titre de la Caisse nationale de sécurité sociale jusqu’au 31 décembre 2022, “pour permettre au secteur de l’exploiter pour couvrir une partie du déficit financier qui La branche assurance le connaît en matière de maladie, “expliquant que ce compte destiné à financer les déséquilibres financiers des organismes de sécurité sociale” n’a enregistré aucune dépense depuis 2013, car les décrets exécutifs n’ont pas été pris pour l’exploiter.

Dans un autre contexte, le ministre a souligné que le secteur “a tracé des perspectives ambitieuses pour faire progresser ses trois piliers: travail, emploi et sécurité sociale”, expliquant que dans le domaine du travail, le secteur “cherche à consacrer les principes du droit international du travail et l’engagement de respecter les règles contenues dans les conventions internationales ratifiées par l’Algérie. En particulier dans le domaine de la promotion du dialogue social, de la protection des libertés syndicales et de leur promotion conformément aux normes internationales du travail. ”

S’agissant de l’emploi, le ministre a expliqué que le secteur «travaille désormais à la mise en œuvre et au parachèvement des procédures d’intégration des jeunes bénéficiant de contrats de pré-emploi et qui étaient en état d’activité jusqu’au 31 octobre 2019, selon le décret exécutif lié à ce processus», soulignant à ce propos que «l’État a fixé Tous les moyens financiers et juridiques pour atteindre cet objectif. ”

Dans le même contexte, il a ajouté que ce dossier “a connu une nette reprise ces derniers mois grâce aux efforts concertés de toutes les parties concernées et à la volonté du gouvernement de le mettre en œuvre et de remédier au retard qu’il connaissait,” expliquant que ce processus “comprend 365.000 bénéficiaires en trois étapes et répartis sur les exercices 2019 et 2020 et 2021 “.

Enfin, le ministre a renouvelé «la volonté du gouvernement de développer la relation entre l’administration et le citoyen, en mettant en place un programme de numérisation intégré et intégré afin d’éliminer complètement toutes les procédures bureaucratiques et de donner une transparence absolue au travail de l’administration».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer