Economiela une

Le parie de l’Algérie

Création d'une zone de libre-échange en Afrique

L’Algérie tente depuis un certain temps de prouver sa vision de la gestion des crises qui affligent le continent africain, car elle insiste sur le fait que la sécurité et la paix de l’Afrique dépendent de la construction d’une économie forte, loin de la dépendance.

L’analyste politique Slimane Larradj estime que la perception de l’Algérie est rationnelle et vise à résoudre les crises dans lesquelles l’Afrique trébuche en créant la zone de libre-échange africaine et en appelant à cessez le feu en Afrique.

Il a également évoqué la persévérance de l’Algérie dans divers forums internationaux sur la nécessité d’impliquer l’Union africaine dans la gestion des crises qui affligent le continent, car il est déraisonnable d’adopter des solutions étrangères et extérieures et d’ignorer la vision des propriétaires terriens.

Pour sa part, le professeur et chercheur en relations internationales Makhlouf Sahel a évoqué l’importance de parvenir à l’intégration régionale au niveau du continent africain.

Makhlouf est revenu sur  la position de l’Algérie à travers sa diplomatie sur la façon de régler les différends en Afrique, ce qui s’est avéré juste en Libye et au Mali, toutes les parties étant convaincues que le règlement des différends se ferait par le langage du dialogue et des moyens pacifiques, tout en invoquant la légitimité internationale.

Quant au professeur de science politique et de relations internationales, Mesbah Menass, il a mit l’accent sur les effets négatifs de la pandémie de coronavirus  qui a perturbé le processus de développement du continent.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer