Culture

L’artistique pour réhabiliter le Bois des arcades

Opération de reboisement 

L’Oref  (Office Riadh El Feth) se distingue de nouveau. L’office vient de mettre sur pied une opération environnementale mais au profit de l’acte culturel.  Aujourd’hui matin, les artistes ont été conviés à planter des arbres au niveau du Bois des arcades.  Pour redonner vie à un espace déserté depuis quelques bonnes années. Lieu qui a pourtant bien brillé dès l’ouverture de cette infrastructure à la fois de détente, de divertissement et de culture.  Et par le truchement de cette belle initiative écologique, l’endroit fortement boisé va pouvoir régénérer  et apporter ce bol d’oxygène qui manque tant dans l’Algérois.

Un appel auquel  la famille artistique a répondu présent en participant à la protection de la forêt dans laquelle est implantée cette structure qui a durant des années vécu des journées et des soirées mémorables et toute l’année. Avec cette particularité qu’elle a  eu d’organiser des galas, des concerts et des activités propres aux occasions telles que le mois de ramadhan  et la saison estivale. D’autant que les familles qui ont profité de ces programmes ont à leur disposition des lieux de restauration, des salons de thé des terrasses de café et glaces… Ainsi que le loisir de se promener dans les espaces verdoyants des Bois des arcades. Ce dernier abrite aussi des ateliers où les artisans de tout bord pratiquent leur métiers liés à la dinanderie, à la bijouterie, la menuiserie, la tapisserie… produits artisanaux en exposition mais aussi mis en vente. Mais avec  la décennie noire, puis les actes d’agression et l’insécurité qui y a prévalu, les lieux ont fini par être désertés. Pour se voir mieux  pris en charge ces dernières années et renouer avec les visites des familles  en  ces lieux de divertissement  par excellence. D’autant que le centre des arts qui lui est contigu a lui aussi repris quelque peu vie.

Hier, les artistes ont planté chacun son arbre. Rendez-vous a été donné pour les 9 heures pour s’étaler jusqu’à les 12 heures.  Retrouvailles entre gens de l’art dans le strict respect des gestes barrière en ces jours de pandémie et surtout de recrudescence des contaminations qui ont franchi la barre des mille cas. Une autre manière aussi de mettre à profit ces journées de confinement et d’absence d’activités artistiques. Une exploitation d’un temps où l’absence d’activités est inédit,  le mettant   donc à profit pour réhabiliter un lieu cher aux algérois. D’ailleurs à ce regroupement artistique, le citoyen  aussi a été mis à contribution sur les trois sites concernés par ce reboisement.  Une initiative qui touche aussi les artistes peintres ; qui munis de leur chevalet vont pourvoir faire revivre la vue sur la  baie d’Alger, un spectacle imprenable, un régal pour les yeux embelli aujourd’hui par la touche de plasticiens conviés eux aussi à mettre leur empreinte picturale et animer cet emplacement singulier sur l’Alger maritime. Par ailleurs, à la fin de cette plantation d’arbres, il a été programmé une animation musicale à laquelle ont pris part, entre autres, Nadia Benyoucef, Abdelkader Chaou et Nasreddine Galiz.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer