la uneRégional

Beldjoud “l’Etat n’abandonnera pas ses citoyens”

Secousses telluriques à Skikda

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamal Beldjoud, a affirmé ce mercredi à partir de Skikda que “l’Etat n’abandonnera pas ses citoyens, et que elle prendra en charge les citoyens touchés par le dernier tremblement de terre d’une magnitude de 5.2 degrés sur l’échelle de Richter à 12km de sud-est d’El Harrouch, dans le wilaya de Skikda, indique le centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (craag).

“Ma présence aujourd’hui dans la wilaya, sur ordre du Premier ministre Abdelaziz Djerad soucieux de la santé et de la sécurité des citoyens, consiste à constater les dégâts et à prendre les mesures adéquates”, a souligné M. Beldjoud.

Exprimant son soulagement du fait qu’aucune perte humaine n’ait été déplorée, M. Beldjoud a assuré que “toutes les habitations endommagées par les secousses seront prises en charge progressivement”.

Dans une déclaration à la presse, le ministre de l’Intérieur a affirmé que tous les sinistrés seront pris en charge. «Les citoyens, dont les habitations sont sérieusement endommagés, seront relogés. Ceux, dont les habitations nécessitent des travaux, nous allons les réparer », a-t-il notamment déclaré.

Le ministre a également appelé les occupants des bâtisses affectées par les secousses telluriques à “accorder le temps nécessaire aux autorités en charge du contrôle des constructions de mener à bien leurs investigations pour déterminer l’étendue les dégâts et les priorités”, réitérant l’engagement de l’Etat qui “n’abandonnera pas les citoyens en danger”.

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a également exhorté les comités de quartier à coopérer avec les autorités locales afin de prendre en charge les besoins des personnes dont les habitations ont été touchées.

Le ministre avait écouté une première présentation sur la situation du logement au siège de la commune d’Ain Bouziane.

Dimanche dernier, une forte secousse, d’une magnitude de 5,2 sur l’échelle de Richter, s’est produite à 4h53 du matin dans la wilaya de Skikda.

L’épicentre de la secousse a été localisé à douze kilomètres au sud d’El Harrouch, une commune située à 30 kilomètres de la ville de Skikda, selon le Centre de recherche en Astronomie Astrophysique et Géophysique (CRAAG).

La situation épidémiologique n’exige pas actuellement la suspension des cours

La situation épidémiologique dans le pays “n’exige pas actuellement la suspension des cours” dans les établissements scolaires, a affirmé mercredi à partir de Skikda le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement territoire, Kamel Beldjoud précisant que le ministère de l’Education nationale suit de près la situation.

Dans une conférence de presse animée en marge de sa visite dans la wilaya pour s’enquérir des effets de la secousse tellurique enregistrée dimanche, Kamel Beldjoud a précisé que le ministère de l’Education nationale suit, en concertation avec les autres intervenants, tout ce qui se passe au niveau des établissements scolaires à travers le territoire national.

“A ce jour, la situation est normale”, a-t-il affirmé, avant d’ajouter que “les mesures qui s’imposent seront prises en leur temps”.

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement territoire a insisté, à ce propos, sur l’importance du respect du protocole sanitaire au niveau des établissements scolaires de l’ensemble du pays et sa mise en œuvre avec fermeté en coordination avec les associations de parents d’élèves, tout en soulignant que la situation dans les écoles primaires ne présente aucune source d’inquiétude.

M. Beldjoud a également préconisé le respect des recommandations de la commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus dont le port du masque de protection, la distanciation physique et l’évitement des regroupements afin d’atténuer la pression sur les staffs médicaux.

Le ministre a assuré que tous les moyens, dont les masques de protection et l’oxygène, sont disponibles, avant d’inviter les citoyens à respecter toutes les mesures nécessaires pour empêcher la propagation de la Covid-19 et lutter contre cette pandémie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer