la uneNational

Partenariat avec l’UNICEF pour la prise en charge des enfants créatifs

Journée mondiale de l'enfance

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou, a annoncé ce samedi  un programme d’action en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) pour la prise en charge des enfants créatifs en Algérie.

En marge de sa participation à la campagne nationale de reboisement, qui a été lancée par le Premier ministre Tipaza, qui coïncide avec la Journée mondiale de l’enfance, la ministre a annoncé que le projet de partenariat vise à promouvoir les droits de l’enfant et à le qualifier pour en assumer la responsabilité à l’avenir selon la stratégie et les normes internationales, en partenariat avec l’organisation onusienne UNICEF.

Le projet de partenariat vise également à travailler à la découverte de talents dans des centres pédagogiques éducatifs sous la tutelle du secteur solidaire et ainsi les attirer et leur offrir les conditions d’une notoriété internationale à travers l’organisation «UNICEF».

La ministre de la solidarité a ajouté que “la volonté politique est fortement disponible pour pourvoir aux enfants qui réussissent le mieux, en particulier ceux qui ont des besoins spéciaux”.

De son côté, le résident permanent de l’organisation des Nations Unies «UNICEF» en Algérie, M. Boukhari Esmo, a salué l’invitation du gouvernement algérien à participer aux activités de la journée nationale du reboisement et de la journée internationale de l’enfant.

Il a souligné que le programme de partenariat avec le ministère de la Solidarité, de la Famille et des Femmes vise principalement à prendre en charge tous les enfants, en particulier ceux qui ont des besoins spéciaux.

Comme l’a dit M. Bukhari, le programme vise dans un premier temps à découvrir des talents dans divers domaines, scientifiques, sportifs ou culturels, et à les attirer et les encadrer, et ainsi leur fournir un environnement approprié pour libérer leurs énergies et affiner leurs talents et les qualifier pour assumer des responsabilités dans le futur.

Dans un deuxième temps, le partenariat avec le secteur privé et la société civile sera élargi pour offrir une meilleure prise en charge des enfants, car ils sont l’avenir de demain, selon les propos de M. Boukhari, qui a réitéré le niveau de coopération avec le gouvernement algérien.

Au sujet de la participation des enfants et des bourgeons des scouts islamiques à la campagne de reboisement, M. Bukhari a décrit l’initiative comme «un message symbolique fort qui déclare que l’avenir de la terre est l’avenir des enfants».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer