Sport

Medouar : «Nous sommes disposés à prendre en charge les tests PCR des clubs»

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, a indiqué que son instance était prête à prendre en charge les tests PCR de dépistage du Covid-19, pour l’ensemble des clubs de la Ligue 1, à une semaine du coup d’envoi de la saison 2020-2021.

«La LFP s’attelle à trouver des solutions pour un bon déroulement de la saison footballistique qui s’approche à grands pas. Nous sommes disposés à prendre en charge les tests PCR des clubs durant tout l’exercice, soit 1000 personnes, entre joueurs et staffs, par journée de championnat. Les pouvoirs publics doivent nous aider à faire réussir cette démarche, en garantissant ce type de tests dans chaque wilaya», a indiqué Medouar à la Radio nationale.

Après huit mois d’attente causés par la pandémie de coronavirus (Covid-19), le football algérien reprendra ses droits samedi avec le déroulement de la Supercoupe d’Algérie entre l’USM Alger et le CR Belouizdad au stade du 5-Juillet (20h30), suivie une semaine plus tard par le début du championnat, fixé au week-end du 27-28 novembre.

Le Bureau fédéral de la Fédération algérienne (FAF), réuni jeudi, a fini par trancher définitivement le système de compétition, en maintenant un championnat à 20 clubs et 38 journées.

«La compétition débutera la semaine prochaine. La phase aller sera bouclée le 2 mars. C’est tout à fait normal que la saison soit clôturée en juillet ou au plus tard en août, soit en pleine période de grosses chaleurs. Nous sommes obligés de terminer la saison en été pour des raisons exceptionnelles», a-t-il ajouté.

Avant d’enchaîner : «La programmation sera élaborée en concertation avec la télévision nationale, dans le but de retransmettre le maximum de matchs. Nous allons disputer cinq journées en décembre prochain.

Les clubs engagés dans les compétitions continentales verront leurs matchs avancés ou décalés, tout sera fait dans la règle de l’art. Programmer 38 journées parait énorme, mais on finira par y arriver».

Enfin, et en vue de la reprise des entraînements des clubs de la Ligue 2 amateur, Medouar a indiqué qu’une «réunion aura lieu la semaine prochaine entre le ministère de la Jeunesse et des Sports et la FAF pour aborder le sujet et prendre les décisions qui s’imposent».

  • Medouar « surpris » par le revirement de certains clubs

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, s’est dit « surpris » par le changement de position de certains clubs qui ont demandé à revoir le système de compétition de la Ligue 1, adopté initialement à 38 journées.

« En août dernier, les clubs ont opté à l’unanimité pour un championnat à 20 clubs et 38 journées. Je ne comprends pas aujourd’hui le revirement de certaines formations qui veulent un autre changement, prétextant la situation sanitaire liée au Covid-19. Aucun pays au monde n’a changé son système de compétition en raison de la pandémie.

Nous devons nous adapter à la situation », a déclaré, le premier responsable de la LFP. Réunis le 26 août dernier au Centre technique national de Sidi-Moussa (Alger), les présidents des clubs de Ligue 1 professionnelle et leurs directeurs sportifs avaient opté à l’unanimité pour un championnat à 20 clubs et 38 journées à disputer, en aller-retour.

Ce changement est intervenu suite au léger remaniement du système de compétition pyramidal décidé par la Fédération algérienne de football (FAF), après la suspension définitive de la saison 2019-2020 en raison de la pandémie de Covid-19.

« Cinq clubs au total veulent revoir ce système, alors qu’un autre de l’Ouest a envoyé une correspondance pour un changement de formule, avant de se rétracter. Personnellement, je n’ai pas de position par rapport à ce sujet. Je vais soumettre les doléances de ces clubs jeudi, à l’occasion de la réunion du Bureau fédéral qui va trancher la question », a-t-il ajouté.

Des clubs tels que l’USM Alger, le CA Bordj Bou Arréridj, ou encore la JS Saoura, ont proposé aux instances nationales une nouvelle formule avec deux groupes de dix équipes chacun (Centre-Est, Centre-Ouest), suivis de play-offs et play-downs, au lieu d’un championnat classique à 38 journées.

Dans une déclaration accordée aux médias vendredi dernier, le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, s’était dit prêt à discuter d’un éventuel changement du système de compétition avec les présidents des clubs de la Ligue 1.

« Si la majorité des clubs souhaitent revoir le système de compétition, en adoptant un championnat à deux groupes, je suis prêt à en discuter. Je ne suis pas contre l’idée, mais nous allons aborder le sujet et voir les avantages et inconvénients de cette formule. Je tiens à préciser qu’aucune décision n’a encore été prise. Jusqu’à preuve du contraire, un championnat à 38 journées est toujours de mise », a-t-il déclaré.

Pour rappel, l’instance fédérale avait avancé aux clubs professionnels trois propositions dans le cadre du changement du système de compétition : une formule classique à 38 journées, un championnat avec une phase aller de 19 journées sans retour et un championnat avec un aller simple de 19 journées suivi de play-offs (les 10 premiers, ndlr) et de play-downs.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer