Economiela une

« Il sera difficile à atteindre »

Mahfoud Kaoubi à propos de l’objectif de 4% de croissance :

Alors que la loi de Finances 2021 prévoit une croissance de 4% du Produit intérieur brut (PIB), l’analyste économique et financier, Mahfoud Kaoubi a émis de sérieux doutes quant à la possibilité d’atteindre cet objectif.

Il estime que vu le contexte actuel et les réticences en matière d’engagement de réformes  et surtout dans son volet assistance aux entreprises qui connaissent une situation très critique, « cet objectif sera difficile à atteindre»

S’exprimant, aujourd’hui, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, M. Kaoubi indique que le taux de 4 % est basé sur des hypothèses très optimistes dont une croissance des hydrocarbures de plus de 7.2 %. «D’ailleurs comment peut-on atteindre cette croissance dans un secteur d’activité qui connait une conjoncture mondiale pratiquement instable et pleine d’incertitudes», s’interroge t-il.

L’invité  rappelle que le gouvernement a projeté une augmentation des exportations de 10 %, en se basant sur un prix de vente  à 45 dollars le baril. « Est-ce possible avec cette deuxième, ou une  probable troisième, vague du Covid-19», dit t-il.

Dans leurs prévisions, « la Banque mondiale et le FMI ne plaident pas et ne justifient pas une croissance aussi optimiste que celle prévue par le gouvernement  dans le cadre de cette loi de finance 2021 », rappelle l’expert dans son analyse.

Cet optimisme pourrait être révisé dans la réalité, dit-il,  en précisant qu’à chaque fois «on prévoit des hypothèses assez optimistes, en matière d’élaboration de budget, le gouvernement se confronte malheureusement à la réalité du terrain, comme c’était le cas pour la Loi de Finances 2020 où les réalisations ont été assez loin des prévisions».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer