la uneSociété-santé

“Le vaccin contre la grippe saisonnière ne protège pas contre la Covid-19”

Fawzi Derrar

Le directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie, le professeur Fawzi Derrar, a annoncé ce dimanche que “le vaccin contre la grippe saisonnière ne protège pas contre le coronavirus”.

Lors de son intervention sur les ondes de le Radio algérienne, l’invité à mis l’accent sur  « l’impératif » de la vaccination contre le grippe saisonnière pour les personnes à risque.

Dans le même contexte, Derrar a souligné que  « la grippe saisonnière ne s’est pas encore largement répandue », affirmant qu’« au cours des quatre dernières années, le pic du virus a été enregistré dans la première semaine de février, et donc nous devons nous préparer ».

Il a ajouté que “si des mesures préventives sont appliquées, telles que l’espacement et l’utilisation de masques, la propagation de la grippe saisonnière peut être réduite”.

Le directeur général de l’Institut Pasteur a ajouté : «La situation épidémiologique actuelle que connaît l’Algérie indique que le virus Corona est en constante propagation et augmentation, et que notre pays connaît une deuxième vague du virus Corona, et pour cela nous devons prendre toutes les mesures qui permettent de briser cette chaîne de transmission de ce virus qui s’est largement répandu dans les grandes villes, ce qui était attendu, mais pas à cette vitesse, car à l’approche de la saison hivernale, le climat sera propice à sa propagation. ”

Dans le même contexte, Derrar a souligné le nécessite de se faire vacciner, et que  la vaccination est  « impérative » pour les personnes à risque, à savoir les personnes âgées de 65 ans et plus, les adultes et enfants présentant une pathologie chronique et celles souffrant de cardiopathies, d’affections pulmonaires chroniques, métaboliques (diabète, obésité, etc.), d’affections rénales, les femmes enceintes, les professionnels de le santé, etc.

En outre, l’invité  a souligné que le diagnostic de Coronavirus  par “scanner” en hiver n’est pas utile car “il donne la même image de détection d’autres virus”, rappelant  à la même occasion la nécessité de respecter des mesures préventives et d’éviter les rassemblements.

Il a ajouté que le but de la conduite des contrôles est de pouvoir identifier les personnes infectées et de les mettre en quarantaine pour éviter la transmission de l’infection.

Il a également indiqué que les capacités de détection du virus s’adaptent à l’évolution de la situation, précisant que “à l’Institut Pasteur nous sommes en phase avec la situation, car nous recevons en moyenne 1 200 à 1 300 échantillons par jour, et parfois moins, surtout en fin de semaine”, expliquant que l’Institut Pasteur va importer des détecteurs rapides pour diagnostiquer le virus.

L’invité de la radio nationale Fawzi Derrar, a déclaré qu’un nouveau type de réactifs a été utilisé pour diagnostiquer les personnes infectées par le Coronavirus. “Le premier lot de 10 000 détecteurs  de coronavirus arrivera en Algérie la semaine prochaine”, a t-il souligné.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer