Culture

Sept sites et monuments archéologiques en voie d’être classés

Chlef

La direction locale de la culture de la wilaya de Chlef, en vue de la valorisation et préservation de sept sites et monuments archéologiques de a lancé une procédure de classement au patrimoine national

Tout un patrimoine dont recèle la wilaya de Chlef. Cette dernière compte en effet, plusieurs monuments et sites historiques classés précédemment au patrimoine national. Il s’agit de la “qalaa des Ouled Abdallah” à Taouegrite (nord-ouest), la “vieille Casbah”, la “Mosquée Sidi Maiza” et le site archéologique d’”El-Azme” de Ténés, “Dar El Baroud”, “la muraille de Chlef” et la “mosaïque de l’église Saint Réparatus” (Chlef), considérée comme la plus vieille église d’Afrique du Nord.

Mohamed Guendouzi, chef du service patrimoine de la direction loacle de la culture de la wilaya en question a déclaré à l’APS que dans le cadre de la préservation et de la valorisation des sites archéologiques de Chlef, son service a entamé une procédure pour le classement au patrimoine national de sept sites et monuments archéologiques. Ces derniers sont inscrits sur la liste d’inventaires supplémentaire du patrimoine culturel de la wilaya. Monuments qui ont déjà fait l’objet d’un classement à l’échelle de wilaya. Ce même responsable énumère ces sites. Il s’agit du “Phare de Ténés”, de “Dar El Baroud”, de “La muraille de la ville de Chlef”, des “Grottes préhistoriques”, de la “Nécropole phénicienne” de Ténés (au nord de la wilaya),du  site archéologique romain “Arsenaria” d’El Marsa, datant du 1er siècle après J-C, et de “Dar El Kadi” dans la commune de Lebiedh Medjadja (Est de Chlef).

D’après ce responsable, il a été mis en branle, la collecte de données scientifiques et des références,  en vue de les enrichir avec la contribution d’enseignants chercheurs universitaires en archéologie et d’autres partenaires versés dans les secteurs de l’histoire et de la culture. Tout un programme dirigé vers ces sept monuments et sites mis en valeur. De plus, il a été engagé par la même, avec la direction des domaines, assemblées populaires communales, pris à  partie, une action pour arracher la propriété légale de ces sites.

Une détermination qui vient entourer ce travail entamé sur l’importance de ces monuments, D’autant que les dossiers s’y rapportant sont en voie de finalisation en prévision d leur dépôt au ministère de la Culture et des Arts, afin d’être soumis à la commission  des biens culturels

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer