Internationalla une

Le Forum du dialogue politique inter-libyen s’ouvre aujourd’hui à Tunis

Dans le but de parvenir à un consensus autour des modalités de gouvernance

Les efforts diplomatiques pour parvenir à une solution politique en Libye, en proie à des violences depuis 2011 et le début du printemps arabe, se succèdent. C’est dans cette optique qu’à commencer aujourd’hui à Tunis, le Forum du dialogue inter-libyen, parrainé par l’ONU, avec l’espoir de parvenir à un règlement définitif à la crise libyenne qui consolidera le cessez-le feu et ouvrira la voie à des élections et le retour à la légalité dans ce pays.

L’approche algérienne consistant en l’organisation des élections libres et transparentes et l’instauration d’institutions légitimes dans ce pays est, selon plusieurs experts, «la principale référence» pour le règlement de la crise libyenne.

Le dialogue inter-libyen verra, en sus, de la présence des représentants du Parlement de Tobrouk et du Haut conseil d’Etat, la participation de plusieurs personnalités libyennes issues de différentes circonscriptions, sur la base des principes d’inclusivité, de représentation géographique, ethnique, politique, tribale et sociale équitable.

«Le forum du dialogue inter-libyen vise particulièrement à parvenir à un consensus autour des modalités de gouvernance qui conduiront à des élections dans les plus brefs délais», a indiqué récemment la représentante spéciale par intérim du Secrétaire général de l’ONU et la chef de la délégation de la Mission d’appui des Nations unies pour la Libye (Manul), Stéphanie Williams.

«La seule voie de recouvrement de la légalité en Libye est la voie des urnes», a indiqué Mme Willams, jeudi, dans une déclaration aux médias à l’issue de la réunion de la Commission militaire mixte «5+5», tenue la semaine écoulée à Ghadames dans l’Ouest de la Libye.

Mme Williams, a souligné que l’ONU œuvrera, lors du Forum de Tunis à arrêter avec les participants une feuille de route politique qui balisera le terrain pour l’organisation des élections.

«Nous devrons travailler avec les 75 participants (du Forum) sur une feuille de route politique tournée vers l’avenir avec comme objectifs clés la programmation des élections nationales», a-t-elle soutenu.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer