Flash-infola uneNational

“Avec la Constitution de novembre, l’Algérie sera plus solide et ouverte”

Revue El Djeich

Le dernier numéro de la revue El Djeich, organe de communication de l’Armée nationale populaire (ANP), paru ce lundi, s’est exprimé dans son éditorial sur la nouvelle Constitution adoptée le 1er novembre.

Dans son édito, qui fait référence au passé glorieux de l’ALN (armée de libération nationale, dont est issue notre ANP, cette épopée grandiose est convoquée pour aborder les défis qui restent à relever pour bâtir un avenir radieux à l’ombre de cette « Algérie nouvelle » promise à tous par le président Tebboune.

«  Rompant avec ce qui était d’usage tous les ans en ce même mois, la commémoration du 66e anniversaire de la glorieuse Révolution libératrice intervient conjointement avec un événement qui est en réalité le prolongement d’une révolution qui a changé le cours de l’histoire. Un événement qui préfigure l’avènement de la nouvelle Algérie dont les premiers jalons ont été posés par le peuple algérien », est-il écrit dans son éditorial.

Selon la revue, le peuple algérien a fait montre de loyauté, de désintéressement, il a également fait prévaloir la voix de la raison et l’intérêt de la patrie sur tout autre intérêt, contribuant ainsi au succès du référendum sur le projet d’amendement de la Constitution et ouvrant la voie à la concrétisation du projet de la nouvelle Algérie et à la réalisation de ses aspirations dans une Algérie puissante, sûre et prospère.

« Avec la Constitution de novembre, l’Algérie sera plus solide et ouverte, tant elle consacre l’alternance démocratique au pouvoir et assure un changement radical du mode de gouvernance et de ses mécanismes », a-t-elle ajouté.

« La nouvelle Constitution  provoquera une véritable rupture avec les pratiques du passé qui ont sapé l’autorité de l’Etat et a été à l’origine de la perte de confiance du citoyen envers ses institutions constitutionnelles. Elle permettra, comme l’a affirmé le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune, de «poser les fondements d’un système démocratique garantissant la protection des droits et des libertés, réalisant l’équilibre entre les différents pouvoirs et assurant la moralisation de la vie quotidienne », a expliqué la revue.

Elle a estimé que le référendum sur la nouvelle Constitution “préfigure l’avènement de la nouvelle Algérie dont les premiers jalons ont été posés par le peuple algérien”, relevant que le choix de la date du 1er novembre pour l’organisation de ce référendum “a une puissante dimension symbolique”.

Ce choix, a-t-elle poursuivi, est “synonyme de fidélité au sacrifice des valeureux Chouhada qui ont offert leur vie pour que nous puissions vivre et pour que vive l’Algérie libre et indépendante”.

“Tant que l’objectif poursuivi est l’édification d’un Etat émanant de la volonté du peuple et à son service, la nouvelle Algérie verra inéluctablement le jour à travers une série de réformes profondes inscrites dans la Constitution de novembre 2020”, a-t-elle soutenu.

Sur cette base, comme l’a souligné  le chef d’Etat Major de l’ANP, le général de corps d’armée, Saïd Chanegriha, «atteindre ce que nous escomptons tous de stabilité permanente pour notre pays et de bien-être pour notre société, n’est pas si loin pour nous en tant qu’Algériens. Si les intentions sont sincères, si les volontés sont réelles et si les déterminations sont conjuguées, aucun obstacle ne pourra freiner la marche de la nouvelle Algérie ».

« Nous avons tant de leçons à puiser de notre glorieuse histoire, et il est impératif de nous en inspirer aujourd’hui et demain, pour que notre pays retrouve sa juste voie en nous entraidant et en conjuguant nos efforts afin qu’il puisse de nouveau avancer avec assurance vers l’édification d’une Algérie puissante, sûre et développée », rapporte la revue.

A cet égard, « après avoir joué pleinement son rôle en assurant l’accomplissement global du processus référendaire, notre vaillante armée continue de s’acquitter de ses nobles missions, sans jamais dévier, par fidélité aux glorieux Chouhada de la Révolution libératrice, aux valeureux moudjahidine et aux meilleurs parmi les enfants de la patrie ».

L’éditorial de la revue a conclu en disant que “pour faire triompher la nation, cela exige de doubler d’efforts, de labeur, de vigilance et de faire davantage de sacrifices, à l’ombre de la situation qui prévaut dans notre région… et ceci n’est guère nouveau ou impossible pour les fils et les petits-fils de l’ALN”.

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer