Autreédito

Sinistres criminels 

Comme si l’été dernier n’a pas suffi, avec son lot de feux qui ont ravagé des milliers d’hectares, voilà que  les incendies ont repris de plus belle. L’acte criminel  de ce vendredi particulièrement chaud, renforcé par des vents forts,  se dessine de plus en plus, en attendant les résultats de l’enquête diligentée pour situer les causes de ce sinistre qui a emporté deux vies humaine et a causé des dégâts matériels aux  conséquences lourdes à leurs propriétaires. Les différentes caméras des chaînes publiques et privées se sont relayées pour apporter les témoignages des citoyens touchés par ces feux qui ont pris en même temps dans différentes régions du pays. L’indice de plus pour se pencher sur ces soupçons d’un acte volontaire de nuire,  de détruire, de fomenter contre un peuple, un pays, se jouant de sa stabilité et de son bien-être.

Des sinistres que les soldats du feu toujours au front, ont combattu pendant des heures secondés par des citoyens qui se sont portés solidaires, afin de venir à bout des flammes qui ont dévoré des superficies entières, emportant animaux, maisons, arbres, cultures…. Des agents de la Protection civile épuisés, qui se sont permis un répit du combattant, visiblement satisfaits d’avoir eu raison des feux.

Les autorités publiques se sont manifestées sans tarder. Le Premier ministre  en déplacement instantané sur les lieux n’a pas caché sa colère et a promis de faire sévir la justice et les plus fortes sanctions qu’un tel acte criminel exige vont tomber ! Sur un ton menaçant, Djerad promet que le gouvernement est plus que jamais déterminé à  défendre la sécurité et la stabilité de l’Algérie contre quiconque s’en prend au pays et au peuple. Il s’adresse aux victimes du sinistre en les rassurant de la présence de l’Etat à leurs côtés. Ce qui est relevé  avec satisfaction et soulagement dans les témoignages des victimes qui ont payé de leur personne et leurs biens, que ce soit celles qui regardaient impuissante l’ampleur des dégâts ou celles qui ont été acheminées dans les structures hospitalières.

Elles témoignent, la gorge nouée par leurs révélations et ce qu’elles ont enduré. Durs moments de destruction massive qui a ciblé les forêts et les maquis difficiles à contenir. Mais une belle leçon de solidarité en réponse comme un défi lancé contre ceux qui propagent le mal en n’hésitant pas à sacrifier des personnes et des biens pour semer le trouble et la terreur. Cela sans compter les dommages que le patrimoine forestier, a enregistré et pour lequel des mesures de surveillance et de prise en charge vont être prises dans l’urgence.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer