Flash-infola uneNational

Retour à la case départ

Réadaptation des horaires de confinement à domicile

Le gouvernement a annoncé ce dimanche une série de mesures en vue de renforcer les mesures de prévention contre la propagation de l’épidémie de coronavirus.

Les horaires de confinement partiel à domicile ont été réadaptés de 20h à 5h dans 29 wilayas pour une durée de 15 jours à compter de mardi prochain 10 novembre 2020, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), annonce dimanche un communiqué des services du Premier ministre.

Ainsi, la liste des wilayas concernées par la mesure de confinement partiel à domicile passe de vingt (20) à vingt-neuf (29) wilayas, en raison d’une recrudescence des cas de contamination dans ces wilayas, précise la même source.

La reconduction de cette mesure de confinement partiel à domicile touche 20 wilayas, à savoir Batna, Bejaïa, Biskra, Blida, Bouira, Tébessa, Tlemcen, Tiaret, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Annaba, Constantine, Médéa, M’sila, Ouargla, Oran, Bordj Bou Arreridj et Boumerdes.

Les neuf nouvelles wilayas enregistrant une recrudescence des cas de contamination sont Adrar, Guelma, Illizi, Tindouf, Tissemsilt, El Oued, Khenchela, Tipasa et Ain Témouchent.

La même source a relevé que “les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toutes les mesures qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l’instauration, la modification ou la modulation des horaires de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination”.

Il a été également décidé de la suspension de l’activité de transport urbain des personnes public et privé durant les week-ends sur tout le territoire national, indique la même source, ajoutant que le Gouvernement rappelle que le transport collectif des personnes inter-wilayas demeure interdit et que tout contrevenant à cette mesure subira les sanctions réglementaires prévues.

Ces mesures ont été arrêtées par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune et au terme des consultations avec le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus et l’autorité sanitaire.

Report de la rentrée universitaire et de la formation professionnelle au 15 décembre prochain

La rentrée universitaire et de la formation professionnelle est reportée au 15 décembre prochain, ont annoncé dimanche les Services du Premier ministre dans un communiqué.

Selon la même source, la décision a été prise par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, “en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale et au terme des consultations avec le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus COVID-19 et l’autorité sanitaire”.

Le report de la rentrée universitaire, prévue initialement le 22 novembre prochain, s’inscrit dans le cadre du dispositif adopté par les pouvoirs publics dans la gestion de la crise sanitaire.

De nombreuses autres mesures ont été arrêtées dans le cadre de ce dispositif, notamment celle liée à “l’instauration d’un contrôle continu, rigoureux et inopiné par les inspecteurs du corps de l’éducation nationale au niveau de l’ensemble des établissements du cycle primaire, moyen et secondaire, publics et privés, pour s’assurer du respect du protocole sanitaire mis en place et des mesures organisationnelles édictées par les pouvoirs publics”, explique le communiqué.

“Ce dispositif sera également renforcé par les visites des équipes médicales de santé scolaire qui veilleront à suivre et à s’assurer de la santé des élèves, des enseignants et des personnels administratifs au niveau de l’ensemble des établissements éducatifs”, ajoute-t-on.

Le 21 octobre dernier, plus de 5 millions d’élèves inscrits dans le cycle primaire ont rejoint les bancs de l’école après sept mois d’arrêt de cours en raison de la propagation du coronavirus.

Mercredi dernier, ils étaient 4.790.671 élèves à rejoindre les bancs des établissements des cycles moyen et secondaire sur un total de 10.095.367 élèves inscrits dans les trois paliers de l’enseignement.

Interdiction du transport urbain collectif public et privé durant les week-ends

Le Gouvernement a  annoncé ce dimanche  l’interdiction de la circulation du transport urbain collectif public et privé durant les week-ends, et ce “jusqu’à nouvel ordre”, a indiqué un communiqué de ces mêmes services.

“Dans le cadre de nouvelles mesures annoncées ce dimanche, par le Premier ministre dans le cadre de la lutte contre la propagation (inquiétante) du coronavirus, il a été décidé de la suspension de l’activité de transport urbain des personnes public et privé durant les week-ends sur tout le territoire national”, a ajouté le même communiqué.

Cette interdiction de circulation est en vigueur durant les week-ends à compter de ce vendredi  13 novembre 2020, et ce “jusqu’à nouvel ordre”.

Renforcement du contrôle des activités commerciales

Le gouvernement a également décidé « le fermeture, pour une période de quinze (15) jours à partir de 09 novembre 2020, les marchés de ventes les véhicules d’occasion au niveau de l’ensemble de territoire national ».

s’agissant les marchés hebdomadaires, un contrôle rigoureux sera opéré par les services compétents au niveau de ces lieux afin de s’assurer de l’application les mesures préventives, de port obligatoire de masque ainsi que de le distanciation physique. toutefois, les walis pourront procéder à leur fermeture immédiate en cas d’infraction aux mesures édictées dans le cadre de le lutte contre le propagation de covid-19.

Le renforcement du contrôle et de l’inspection des commerces et les autres activités accueillant le public afin de veiller à la bonne application des mesures préventives avec la mise en demeure des contrevenants ou la fermeture des commerces dont la négligence a été constatée.

Le communiqué de premier ministère a aussi annoncé « le prorogation de le mesure d’interdiction, à travers le territoire national, de tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment le célébration de mariages et de circoncision et autres événements tels que les regroupements au niveau les cimetières ».

Renforcement du contrôle de l’application du protocole sanitaire au niveau des mosquées

Le gouvernement a également décidé, le renforcement du contrôle de l’application du protocole sanitaire au niveau des mosquées, avec le concours du mouvement associatif, associations religieuses et des comités de quartiers en étroite collaboration avec les autorités locales.

La dotation des structures hospitalières de tous les moyens en matière d’équipements, de tests PCR, de tests antigéniques, de moyens de protection, d’oxygène, d’appareils respiratoires ainsi que la mobilisation de lits d’hospitalisation supplémentaires en cas de besoin.

En outre, il a été décidé de poursuivre les efforts engagés par l’Etat en matière d’amélioration des conditions d’hébergement et de transport pour les personnels de soins.

La densification des opérations de désinfection des lieux, espaces et édifices publics en mobilisant les moyens nécessaires avec le concours des collectivités locales, des services de sécurité ainsi que ceux de la protection civile.

Enfin, l’intensification, particulièrement à l’approche de la saison hivernale, des campagnes de communication et de sensibilisation des citoyens au niveau des quartiers en mobilisant les associations et les comités de quartiers pour faire prendre conscience aux citoyens de l’importance du respect des protocoles sanitaires en vigueur, à savoir les mesures d’hygiène et les gestes barrières, le port obligatoire du masque et la distanciation physique”.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer