Culture

Aux horizons diversifiés

Ali Silem artiste peintre

Ali Silem naît dans une famille originaire de Taourirt-El-Hadjadj,  chez les Ath Yenni.  De 1969 à 1975, il fréquente l’École des beaux-arts d’Alger. À partir de 1972, il participe à des expositions collectives et présente régulièrement à partir de 1982 de nombreuses expositions personnelles en Algérie puis en France.

De 1981 à 1993, Ali Silem est responsable de la communication puis de 1985 à 1994 directeur de la collection “Arts et Patrimoine” (1985-1994) de l’Entreprise nationale d’arts graphiques (Enag). Il assure en 1991 l’enseignement du module “Techniques d’impression” à l’École des Beaux-Arts d’Alger.

Silem est l’auteur de plusieurs articles sur la peinture algérienne, illustre des recueils de textes et de poésie, notamment de Lazhari Labtar, Hamid Tibouchi, Abdelmadjid Kaouah, Pius Ngandou N’Kachama, Mostefa Lacheraf, Abdelhamid Laghouati, et réalise des livres d’artistes (Ali Silem et les livres d’artistes, Bibliothèque municipale, Pau, 2003). Il conçoit pour Abdelkader Alloula les décors et costumes pour Les Bas-Fonds en 1982 et El-Aaleg (Les Sangsues) en 1985, ainsi que pour La maison de Bernarda de Lorca en 1988. Il participe en 1979 à la réalisation d’une fresque collective et crée en 1992 une fresque métallique pour la façade de l’Enag à Alger.

En 1994, contraint à l’exil, Ali Silem s’installe, travaille et expose en France. Il réalise en 1995 à Limoges les décors et costumes de Wast Eddar de Ziani Cherif Ayad.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer