Flash-infola uneNational

La situation épidémiologique est préoccupante

Fawzi Derrar

Le directeur général de l’Institut Pasteur, Faouzi Derrar,a déclaré que la situation épidémiologique est préoccupante.

Derrar a ajouté, lors de son passage sur les ondes de la radio chaîne 3, que l’apparition de nouveaux foyers de contamination à la Covid 19 a provoqué l’inquiétude du ministre de la Santé, qui la juge inquiétante, posant la question de savoir s’il faudrait à nouveau réintroduire les mesures de confinement adoptées peu après l’apparition de la pandémie.

le docteur Fawzi Derrar fait part de l’identification de sept nouveaux foyers de contamination à l’Est et au Sud algérien, en particulier, une situation qu’il explique par le relâchement des gestes barrières. Il met notamment en avant, la multiplication des regroupements familiaux, responsable, ajoute-t-il, « d’énormément de cas de contamination et de pertes de vies ».

Signalant que la baisse des températures figure parmi les conditions contribuant à la dissémination du virus, il considère qu’il faudra se préparer et à être plus vigilant encore, « parce que dans les jours à venir, la situation sera surement plus difficile à gérer qu’auparavant ».

En outre, pour ce qui est de l’éventualité de recourir aux mesures de confinement, l’intervenant a souligné qu’aucune décision n’est encore prise dans ce sens. ceci dit, il a ajouté que « les marchés qui enregistrent une propagation importante de virus pourrons être fermés à titre préventif », soulignant à l’occasion, « qu’il faut appliquer les sanctions sévères contre ceux qui entraineront les mesures préventives, notamment dans les marchés ».

évoquant le processeur de dépistage de virus, Pr  Derrar a fait savoir que le test PCR « donne le véritable taux de propagation de virus dans le corps », dans le même contexte, il a assuré que plusieurs wilayas disposent de ce moyen de dépistage de coronavirus.

selon le même responsable, l’institut pasteur d’Algérie travaille en collaboration avec les laboratoires privés afin que le dépistage de coronavirus soit à le portée de tous les citoyens.

Pour l’intervenant, dans la manière de gérer la pandémie, « il faut être très sérieux », en revenant aux gestes de base que sont la distanciation physique et le port d’un masque de protection, autant d’éléments, souligne-t-il, « qui peuvent contribuer à sauver des vies ».

Pour le directeur de l’Institut Pasteur, lequel fait état d’une centaine de contaminations/jour, toutes les conditions sont en train de se réunir pour que le virus « reparte », appelant les Algériens à faire preuve de plus de vigilance pour éviter cette éventualité et, à ce titre, à respecter plus sérieusement les mesures de prévention.

S’exprimant, d’autre part, sur la grippe saisonnière « qui n’en est pas encore à sa phase de circulation », l’invité tient à dire qu’elle ne protège en rien contre le coronavirus. De la préparation des opérations de vaccination contre cette dernière, il annonce qu’un premier lot de 2,8 millions de doses a déjà été réceptionné par l’Institut Pasteur, et que d’autres suivront vers le mois de décembre.

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer