la uneNational

Le projet sur révision de la Constitution a accordé une grande importance à l’environnement

Selon le professeur en droit constitutionnel, Ammar Abbas

Le professeur de droit constitutionnel à l’Université de Mascara, Ammar Abbas, a déclaré aujourd’hui, que le projet de constitution, qui est soumis au référendum le 1er novembre prochain, a accordé une grande importance à l’environnement et a lié la préservation de l’environnement au développement durable.

Par ailleurs, M. Abbas a expliqué, dans l’émission « Débat sur la Constitution » de la chaine 1 de la radio nationale que, « le projet de constitution a accordé une grande importance à l’environnement, étant donné que la dégradation de l’environnement affecte les droits de l’homme les plus importants, à savoir le droit à la vie et à la dignité, soulignant que « la dégradation de l’environnement peut causer des maladies chroniques, ce qui conduit à la violation de la dignité humaine, et entraîner des complications liées à la santé ».

Par ailleurs, il a estimé que le préambule du projet dé révision constitutionnel stipule que, « le peuple algérien reste préoccupé par la détérioration de l’environnement et les conséquences négatives du changement climatique.  « Le peuple algérien est soucieux de protéger l’environnement naturel et l’utilisation rationnelle des ressources naturelles en les préservant au profit des générations futures », a-t-il martelé.

Et d’ajouter : « De là, il semble que le projet de révision de la constitution a lié la préservation de l’environnement au développement durable lorsqu’il s’agit de protéger les générations futures ».

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer