la uneNational

Zerouati met l’accent sur le rôle donné à la communauté algérienne résidant à l’étranger

Projet d’amendement de la constitution :

La Présidente du parti Tajamoue Amel El Djazair (TAJ), Fatima-Zohra Zerouati, a indiqué aujourd’hui depuis Sétif que «l’amendement constitutionnel soumis au référendum du 1er novembre prochain confère à la communauté algérienne résidant à l’étranger un rôle économique et social important tout en préservant sa dignité».

Mme Zarrouati a expliqué lors d’un rassemblement populaire  qu’elle a animé à la maison de la Culture Houari Boumediene de Sétif, dans le cadre de la compagne référendaire sur le projet d’amendement de la constitution, « que les précédentes constitutions appelaient à la protection de l’identité nationale de l’Algérien qui est à l’étranger, tandis que l’amendement constitutionnel soumis au référendum se concentre sur la protection de sa dignité et en fait l’une des valeurs de l’Algérie ».

La chef du parti «TAJ», qui a rappelé dans son discours les accomplissements de la communauté algérienne résidant à l’étranger lors du 17 octobre 1961 et a salué ses sacrifices pour restaurer l’Algérie dans sa souveraineté et sa liberté, a déclaré que «de nombreux jeunes hors d’Algérie veulent investir dans leur pays», appelant à faire d’eux «une grande puissance et un prolongement de l’Algérie hors de son territoire pour créer une économie algérienne forte».

Par ailleurs, Mme Zerouati a souligné que le projet d’amendement à la constitution «comporte des mécanismes forts et réels caractérisés par plus de clarté et plus de modernisation en ce qui concerne l’ouverture de la voie à tous ceux qui veulent investir et construire dans son pays dans n’importe quel domaine».

Abondant dans le même sens, elle a souligné que l’amendement constitutionnel proposé au référendum «est venu pour surmonter l’étape de blocage dans de nombreux domaines grâce à un arsenal de mécanismes, de garanties et d’outils réels et puissants sur lesquels se construit un État moderne tourné vers changement meilleur ».

D’autre part, la Chef du parti TAJ a déclaré que la date du 1er novembre prochain «sera une étape décisive pour tous les Algériens pour adopter un document consensuel portant toutes les garanties pour restaurer la véritable image de l’Algérie à l’intérieur du pays et à l’étranger afin qu’elle puisse jouer tous les rôles qui sont en adéquation avec sa position stratégique aux niveaux arabe et international».

Elle a également estimé que «le projet d’amendement constitutionnel proposé permettra de reconsidérer le rôle de la jeunesse en tant qu’élément central de la société et sa position dans la prise de décision liée à son sort, de renforcer les institutions étatiques, de rendre la société civile efficace et de donner aux femmes leur statut politique».

C’est pourquoi elle pense que «voter oui à cette date électorale est une volonté de renforcer le contrôle constitutionnel et d’assurer une plus grande transparence dans la conduite des affaires publiques».

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer