Culture

« Nos mémoires » crèvent l’écran

AARC

L’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) a diffusé lundi dernier au  soir sur sa chaîne Youtube, le court-métrage algérien “Nos mémoires” (Dhikrayatouna), réalisé par Walid Ben Yahia et Farid Nouï.

Scénarisé par Hazar Djaafar, ce travail cinématographique traite des aléas de la vie à travers l’histoire d’un homme qui a perdu sa femme et sa petite fille dans un accident de circulation. Suite à cette tragédie, il subit un choc psychologique avant de tomber carrément dans le vagabondage. Un beau jour, le bonhomme trouve, fortuitement, un sac à main d’une fille dénommée “Amira” qu’il a rencontrée à une station de bus. Saisi par la nostalgie de sa famille, il décide  de rendre  son dû à Amira.

Cette dernière vit  avec sa grand-mère et souffre d’une mélancolie aiguë suite à la disparition de ses parents. C’est ainsi que les deux histoires se croisent au carrefour de la tristesse et du spleen mais également à la croisée des émotions humanitaires. D’une durée de 17 minutes, le court-métrage a été  tourné à Sétif avec des techniques artistiques simples et sophistiquées à la fois.

Les scènes sont tournées par Tayeb Ben Naidja dans le rôle du vagabond, Hilda Douaouda dans le rôle d’Amira et Aïda Kachoud dans le rôle de la grand-mère. “Nos mémoires” a été primé à plusieurs festivals de courts-métrages à Sétif et Bordj Bou Arreridj, et  présenté en première lors de la 9e édition du Festival d’Oran du film arabe (2016).

APS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer