la uneNational

Le ministère a adopté un plan exceptionnel, selon Ben Salem

Rentrée scolaire

Le directeur général de l’enseignement au sein du ministère de l’Education nationale, Saïd Ben Salem, a révélé ce mardi que le ministère a adopté un modèle exceptionnel et des  dispositions spéciales pour la réussite de la rentrée scolaire 2020-2021 à la lumière de l’épidémie de coronavirus.

Lors de son passage sur les ondes de la Radio nationale, Saïd Ben Salem a indiqué que le ministère de l’Education nationale a préparé un protocole sanitaire pour la reprise des cours à l’instar de celui adopté lors des examens du BEM et du baccalauréat.

Ben Salem a aussi fait savoir que le protocole sanitaire a été présenté au comité scientifique du ministère de la Santé, qui l’a approuvé, soulignant que ce protocole était associé à l’organisation exceptionnelle de la prochaine rentrée scolaire et aux plans de scolarisation privilégiés dans les trois cycles, primaire, moyen et secondaire. Il a ajouté que ces plans ont été présentés aux syndicats et aux associations de parents d’élèves.

Concernant les plans exceptionnels de reprise des cours, l’invité de la Radio nationale a affirmé que les syndicats ont approuvé le protocole qui stipule que, dans les établissements où le nombre de classes suffit pour accueillir les sous-groupes, la circulaire prévoit la répartition de ces derniers en deux équipes équilibrées, “E1 et E2”, en leur assurant une alternance (matinée et après-midi), soit de 8h à 12h40 (6 séances en 4 heures 30 minutes de cours) ou de 13h30 à 17h25 (5 séances en 3 heures 45 minutes) en fonction du volume horaire hebdomadaire des filières.

Régie par l’annexe 2 de ce plan exceptionnel, l’organisation des cours pour le cycle moyen prévoit de découper, au besoin, chaque groupe pédagogique de plus de 24 élèves en deux, voire trois sous-groupes, chaque sous-groupe devant compter près de 20 élèves.

Les groupes éducatifs programmés dans les grandes salles (amphithéâtre ou bibliothèque) peuvent être maintenus tels quels, avec le respect impératif, bien entendu, de la distanciation physique.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer