Sport

Les Verts se frottent aux gros calibres

Algérie-Mexique

Après sa belle victoire contre le Nigeria, l’Algérie est déjà en terre hollandaise pour son second match amical contre le Mexique. Pas de temps à perdre, les Fennecs entrent de
plain-pied dans leur deuxième match de préparation.

Vainqueur du Nigeria sur la plus petite des marges, l’Algérie va vouloir enchaîner contre la belle équipe du Mexique tombeuse (1-0) des Pays-Bas il y a quelques jours. Cette rencontre amicale qui opposera demain mardi 13 octobre 2020 au stade Cars Jeans Stadion de La Haye, aux Pays-Bas (21h, 20h heure algérienne), sera arbitrée par un trio néerlandais.

Il s’agit de M. Bas Nijhuis, arbitre principal, qui sera assisté par M. Johan Balder (1er  assistant) et M. Joost Van Zuilen (2e  assistant), alors que le quatrième arbitre est M. Edwin Van De Graaf.

La réunion technique, elle, aura lieu ce matin, jour du match, par visioconférence. Par ailleurs, l’équipe nationale devrait évoluer en tenue verte lors de cette confrontation contre le Mexique.

Enfin, coup dur pour la sélection mexicaine avant son prochain match amical face à l’Algérie. En effet, et selon la presse mexicaine, l’attaquant vedette de la Tri, Hirving Lozano a peu de chances de prendre part à la rencontre. Soupçonné d’avoir été contaminé à la Covid-19, au même titre que de nombreux de ses coéquipiers à Naples, le joueur en question ne devrait pas être aligné par Gerardo Martino face à l’Algérie.

  • Belmadi prépare son équipe type

Après avoir réussi à garder son invincibilité pour le 19e  match de suite à la tête de la barre technique nationale, l’entraîneur Djamel Belmadi sera aujourd’hui mardi face à un vrai test quand sa bande croisera le fer avec  le Mexique en amical aux Pays-Bas.

Pourtant, avant d’affronter le Nigeria vendredi dernier, d’aucuns parmi les fans des Verts avaient des appréhensions sur le plan défensif, avec l’absence du trio Atal, Zeffane et Benlamri, mais la base arrière des Verts a tenu bon face aux redoutables attaquants nigérians.

Rarement inquiété, Oukidja que Belmadi a titularisé, à la surprise générale, a gardé sa cage vierge, tout en confirmant la belle forme qu’il affiche en ce début de saison en championnat de Ligue 1 de France où il est classé actuellement troisième meilleur portier.

Le bloc a bien fonctionné grâce notamment au travail titanesque des deux milieux récupérateurs, Belkebla et Abeid, alignés ensemble pour la première fois. Belmadi a tenu, d’ailleurs, à saluer leur performance. «Belkebla et Abeid ont été énormes au milieu de terrain. Dans le pressing, le harcèlement et le défi physique.

Techniquement, ils étaient également très propres», s’est réjoui le patron de l’EN en conférence de presse. Sur le plan offensif, tout le monde s’accorde à dire que l’EN s’est offert une nouvelle arme redoutable, en la personne de Farid Boulaya, le maître à jouer du FC Metz. Boulaya a réussi son baptême du feu avec les Fennecs.

C’était la révélation de ce premier match de l’année 2020. Un virtuose. Balle au pied, c’est un artiste. Voilà un sérieux concurrent pour Sofiane Feghouli dans l’animation du jeu et une bonne doublure pour Mahrez sur le flanc droit. Boulaya est, en effet, un joueur polyvalent, au grand bonheur de Belmadi, content aussi de la prestation de Benrahma et Delort.

« Il a manqué que le but à Benrahma même s’il a été brouillon sur certains moments du match. Delort a, de son côté, produit un très gros match. Il a fait beaucoup de courses et il ne lui a manqué que le but, lui aussi. Le contexte n’était pas facile pour lui », a indiqué le driver des Verts, rassuré par ses troupes avant le gros test face à la redoutable sélection du Mexique.

En évoquant le Mexique, il y a lieu de rappeler que cette formation a outrageusement dominé les Pays-Bas sur leur terrain, en s’imposant mercredi dernier sur le score d’un but à zéro. Certes, il n’y a eu qu’un seul but, mais c’est le fait que les Mexicains n’ont laissé aucun espace à leurs adversaires.

Les Hollandais, adeptes de la possession du ballon, ont eu du mal à l’avoir. Le sélectionneur argentin de la Tri, Gerardo Tata Martino, et dès la fin de cette empoignade pensait déjà à la prochaine sortie face au champion d’Afrique. Il a présenté l’Algérie comme un sparring-partner tout aussi intéressant que les Pays-Bas.

«Les Pays-Bas et l’Algérie représentent deux beaux défis qui nous permettront de savoir où nous en sommes, après une aussi longue période d’arrêt», a indiqué le coach. L’ancien entraîneur du Barça a pu récupérer l’ensemble de ses joueurs professionnels qui évoluent à l’étranger.

«Notre objectif consiste à maintenir notre sélection en constante progression pour atteindre un meilleur niveau de compétition. Ce qui lui permettra non seulement de défendre sa place en Concacaf, mais aussi de montrer un bien meilleur visage en Coupe du monde», a poursuivi Martino, dont l’équipe est invaincue depuis 21 matchs. Belmadi et ses capés sont avertis.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer