Culture

Dimension historique et scientifique

Musée public national maritime d’Alger

Le musée public national maritime d’Alger a rouvert ses portes au public, il y a un peu plus d’une semaine. Et la Marine algérienne est au cœur de la grande histoire faite par les hommes en épousailles parfaites avec la mer. Cette réouverture est un bol d’oxygène dans l’univers des activités de loisirs réduits en peau de chagrin en ces temps de pandémie, à cause de la quelle ce musée avait fermé par mesure de prévention

D’où d’ailleurs ce protocole sanitaire strict mis à disposition pour l’accueil des visiteurs invités à se désinfecter les mains et se faire prendre la température au seuil de cet édifice public, parce que une fois à l’intérieur, port du masque et respect des marques de distanciation entre les personnes qui ne doivent pas se croiser, surtout qu’elles évoluent dans le même espace.

Une belle institution qui domine dans le port, dont les contours ont subi des transformations décoratives qui viennent apporter un plus, Et quand il a pour cadre la mythique La Casbah d’Alger, autour de laquelle se hisse imposantes les voûtes Kheïreddine, qui datent du XVIIe siècle, construite par Hadj Ali Pacha, il y a de quoi porter fièrement l’histoire d’el Mahroussa. Qui conte les ateliers qui y ont été aménagé pour servir à la réparation de la flotte sous la Régence ottomane. Et à leur investissement par les forces coloniales, françaises, ces ateliers ont été transformés en fours à pain, pour alimenter les soldats. De l’extérieur, on y voit évoluer ce bâtiment à l’orée de la jetée, délimitée par un phare.

C’est ce qui constitue aujourd’hui l’Amirauté d’Alger. Elle renferme aussi un ancien dépôt à munitions ottoman, une fontaine d’eau potable typique de La Casbah d’Alger, et le mausolée de Sidi Brahim El Bahri, autant de vestiges en attente d’être ouverts au public, qui témoignent de la richesse du patrimoine culturel algérien. Car ce musée est en plein restauration et aménagement. Par ailleurs et outre cette dimension historique, ce musée maritime de par son édification se veut un être un support culturel à portée  ethnologique et même scientifique. Un musée qui renferme bien des pans de notre histoire qui traverse les périodes préhistorique, médiévale et ottomane. Sur un autre volet, il est en son intérieur, un centre d’interprétation scientifique, où le monde marin avec la technologie de la marine marchande et militaire est mis en relief. D’ailleurs, sont disposés au regard des visiteurs, outils, ceux  utilisés dans la fabrication et la réparation de navires ; instruments de navigation, stèles en marbre,  sémaphores et autre objets rapportés des fonds marins.

Encadré

La création du musée

Le musée public maritime national d’Alger a été créé par le décret exécutif 07-233 du 30 juillet 2007. Il compte plusieurs annexes dans nombre de villes côtières. C’est une institution spécialisée dans l’étude, la recherche, la préservation, la conservation de collections muséales du patrimoine aquatique et subaquatique du littoral algérien.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer