Culture

Tlemcen fait du cinéma une question d’écriture scénariste

Septième art

Les amateurs du 7e art sont plus que jamais concernés par une formation en écriture de scénario.. Une exigence relancée lors d’une rencontre sur ce volet important du cinéma, sinon le plus important, organisé à Tlemcen, au niveau la maison de la culture Abdelkrim-Dali sous la houlette du club de cinéma du palais de la culture de la capitale des Zianides.

Le bal est ouvert par l’intervenant Djebbour Abdelmadjd en tant que spécialiste dans l’écriture du scénario. Il a ainsi préconisé  l’orientation des amateurs du cinéma vers les ateliers spécialisés dans l’initiation des bases de l’écriture du scénario, organisés en marge des festivals nationaux cinématographiques. Il a  aussi souligné que cette  formation est plus qu’utile. Par ailleurs, il a mis en exergue la nécessité de se faire rencontrer réalisateurs et écrivains de scénarios. “Les amateurs de cinéma doivent avoir une grande imagination et connaître plusieurs aspects culturels et s’entraîner à l’écriture de quelques contes et faire participer les spécialistes à l’écriture et à la correction pour améliorer leurs performances dans l’écriture du scénario”, a-t-il déclaré. En tant que spécialiste, Djebbour a contribué à la réalisation collective de plusieurs films et livres et réalisé trois films de cinéma et documentaires “Kounouz”, “Hassaïr Beni Snouss” et “Beni Izguen, terre d’histoire”. Comme il a pris part à de nombreux festivals de cinéma en Algérie et à l’étranger.

S.A.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer